8 outils pour gérer son e-réputation et surveiller celle des autres

Avec quels outils gérer son e-réputation? Gérer sa réputation sur Internet est devenu indispensable. Il paraît notamment impensable pour quiconque cherche à obtenir un rendez-vous professionnel de laisser traîner sur son profil facebook la photo de sa dernière beuverie (remarquez, j’en connais qui n’hésitent pas).

8 outils pour gérer son e-reputation

e-reputation_carto001-300x225Mais comment faire pour gérer cette e-réputation – et aussi pour surveiller celle des autres ? C’est la question que s’est posée Aref Jdey dans cet article de son blog qui propose une matrice (cliquer sur l’image à gauche) des outils de la veille. Voici donc selon lui les 8 types d’outils qui permettent de surveiller et de travailler sa réputation en ligne :

  1. métamoteurs sociaux, tels samepoint.com et j’ai pu vérifier que je remplissais moi-même quelques pages. dans un sens ce n’est pas une surprise, mais cela est impressionnant (100 pages) d’autant. ce qui est intéressant c’est que le moteur dépouille les « mots-clefs négatifs » et positifs. Ouf! pas de négatif pour moi 🙂 (nb: ceci n’est pas non plus une surprise, mais le résultat d’un travail de longue haleine sur Internet et ma réputation en ligne)
  2. moteurs de blogs, tels http://blogsearch.google.com  (voici la recherche sur mon nom, mais aussi beaucoup plus intéressant, la recherche sur marketing & innovation qui  montre mon blog en 1ère position, devant futurelab. Ainsi, me voici positionné sans payer et même si je n’écris pas tous les jours.
  3. moteurs d’actualités: comme Google actualités (qui vient d’accepter https://visionarymarketing.com en son sein, il faudra juste attendre quelques semaines pour que le flux du blog soit pris en compte)
  4. suivi et recherche de commentaires comme http://www.backtype.com/ qui montre peu de commentaires dans mon cas, ce qui doit s’expliquer par le fait que je ne mette pas mon nom dans les commentaires mais celui de mon site (ce qui en accentue la présence dans les moteurs au passage)
  5. moteurs de forums : qui ne trouve rien dans mon cas car je ne vais plus souvent sur les forums (là encore, si je veuw entrer un commentaire « personnel » j’évite d’utiliser mon nom
  6. moteurs de microblogging : prenons http://search.twitter.com/ qui scanne le plus célèbre des moteurs de microblogging, www.twitter.com. J’y ai découvert que conseilsmarketing avait twitté mon article sur l’innovation pendant la crise
  7. agrégateurs sociaux : dont l’excellent http://www.mybloglog.com/buzz/members/visionarymarketing/qui permet de promouvoir ses blogs de façon très conviviale en échangeant avec d’autres bloggueurs.
  8. moteurs de recherche de personnes : comme le remarquable  http://www.123people.com/ [NDLR 09/12/17 site ayant disparu]  qui va réaliser tout seul l’agrégation de pas mal de sources qui parlent de vous sur Internet. voir mon exemple ici. Le résultat est parfois un peu décalé avec des photos de personnes qui n’ont rien à voir avec vous. on peut éventuellement lui préférer Zoominfo qui vous permettra de clamer la paternité de votre profil (‘reclaim profile’) et de le contrôler comme je l’ai fait ici pour le mien.

En définitive, si vous aviez besoin de preuves, vous laissez des traces partout sur Internet. Voici donc le moyen d’utiliser ce phénomène, non pour s’en plaindre, mais au contraire pour se valoriser en multipliant les informations favorables et positives vous concernant.

au travail donc, les outils sont là, profitez-en. et faites attention, il n’y a pas de bouton « effacer » sur le web !

Yann Gourvennec
Follow me

26 thoughts on “8 outils pour gérer son e-réputation et surveiller celle des autres

  1. Bon récapitulatif des outils existants !

    Surveiller ce qui se dit sur soi, c’est effectivement une première étape.

    La deuxième étape, bien sûr, consiste à devenir un acteur averti de sa propre identité numérique, à la prendre en main de manière responsable. Ce qui commence généralement par la publication d’une espace personnel en ligne — comme un CV en ligne (au hasard sur DoYouBuzz.com ;-)) — et aussi, pour les plus courageux, cela peut se poursuivre sur un blog, qui reste un très bon outil de visibilité.

  2. Oui bien sûr et je l’ai dit implicitement, la gestion de réputation en ligne est affaire de promotion. Ceci étant, la mise en ligne du CV est la dernière chose à faire … une fois qu’on a ajouté du contenu pertinent de son expérience, et donc référençable, alors peut on ajouter son CV. Le CV – comme la fiche produit- doit être l’aboutissement d’une politique de référencement et non l’inverse. Tous les experts qui sont au top de leur e-reputation ont procédé ainsi.

  3. Exact ;-). En fait nous sommes d’accord, mais nous avons une définition différente du terme « cv en ligne »

    Le CV en ligne « old school », c’est un fichier word ou pdf posé sur Internet, donc mal référencé, peu visible, et inutile dans le cadre de l’e-reputation, on est d’accord. Le CV en ligne d’aujourd’hui (et de demain), c’est tout simplement un site web complet de présentation de son parcours, de ses expériences, compétences, etc. Bref, un contenu référencé et visible.

    Evidemment, si on veut être au top de son e-reputation, il y a d’autres voix ! (blogs, présence sur les réseaux et medias sociaux, etc.)

  4. slt vous pouvé m’envyé des cours de marketinge gratiutement . . . et merci .

  5. L’e réputation c’est aussi permettre à l’humain d’exister dans les entreprises.

    Une entreprise n’existe que par la valeur ajoutée de chacun de ces salariés. Fort de ce principe, nous avons décidé d’aborder l’e-réputation des entreprises au travers de la perception de l’excellence professionnelle des membres, collaborateurs ou salariés représentant l’entreprise, et entre fournisseurs et consommateurs.

    Une façon responsable de mettre de l’éthique dans les affaires, et de faire de l’e-réputation constructive du partage de l’information.

    Le site Ligamind.net qui est en production depuis peu de temps est gratuit, et sert d’outil de promotion de l’excellence des collaborateurs des entreprises.

    Pour développer les opportunités de chaque membre, une place de marché permet de mettre en relation des entreprises éthiques et des consommateurs avertis.

    Vous êtes tous les bienvenus !

    Pour garder le contact http://blog.ligamind.net

    1. Bonjour et merci de votre commentaire fort intéressant. Je me suis permis de corriger l’URL de votre blog qui était erroné. Ce concept est intéressant, je vais vous contacter pour en discuter plus avant.

  6. Merci pour ce récapitulatif très utile. Car on parle beaucoup d’e-réputation pour les entreprises, et des outils professionnels qui les aident à mesurer ce qui se dit d’elles sur les médias sociaux et le web en général (je pense notamment à ce type d’outils : http://www.atinternet.com/produits/social-analytics/), mais il y a aussi l’e-réputation des personnes !

    1. Merci pour ce commentaire. Pour information cependant, il s’agit d’un article ancien qui n’est sans doute plus au goût du jour et qui mériterait une mise à jour.

Comments are closed.