économie et numérique

L’intérim : solution viable à la pénurie de talents digitaux ?

L’interim est-il une solution possible pour résoudre le problème de la pénurie de talents dans le digital que nous avons évoquée en 2022 ? Visionary Marketing a posé la question à David Herlem, directeur général du groupe Partnaire, groupe leader dans le domaine de l’interim.

Interim : la solution à la pénurie de talents dans le digital ?

interim digital
Jacques Froissant nous a alertés sur une possible pénurie de talents dans le digital en 2022. Visionary Marketing s’est tourné vers David Herlem afin de savoir si l’interim pourrait remédier à ce problèm -ce billet a été publié pour la première fois en février 2023

Visionary Marketing a souhaité obtenir des éclaircissements sur le marché de l’emploi en France. Nous avons d’un côté un chômage très élevé, aux alentours (officiellement) de 7 %. Et de l’autre côté les pénuries de candidats qui commencent à peser lourd sur l’économie.

Interim digital
Le chômage atteint « 18,9 % en moyenne sur l’année chez les 15-24 ans, contre 7,1 % chez les 25-49 ans et 5,7 % chez les 50 ans ou plus » selon l’Insee (au 26/02/23) — d’un côté une forte proportion de chômeurs et de l’autre des manques de talents en digital, l’interim est-il une solution possible ?

Ces pénuries touchent également les secteurs de pointe comme le digital. Jacques Froissant, l’année dernière, nous expliquait déjà que la pénurie avait rattrapé le domaine du marketing digital, à la suite de ce qui était arrivé pour les techniciens.

L’interim peut-il être la solution ? Nous avons posé la question à David Herlem.

digital interim
Voici comment Midjourney envisage le travail temporaire comme solution à la pénurie du digital. Aussi poétique qu’énigmatique.

Tous les secteurs sont en tension

La pénurie il y a 5 ans touchait surtout des profils managériaux qualifiés, que ce soit dans le bâtiment, la construction, l’industrie et même la logistique. Cette pénurie s’est étendue à tous types de profils

L’une des premières raisons aux yeux de David est la contrainte géographique, le premier frein à l’emploi étant une question de mobilité.

Chômage
Une vue dystopique du chômage des jeunes selon Midjourney. Une réalité qui est tout sauf artificielle, hélas !

En effet, les contrastes sont très importants en France. Certaines régions ont un fort taux de chômage, de 11 à 12 %. D’autres avec 3,5 % sont proches du plein emploi.

L’ouest de la France est dynamique

« L’ouest de la France est très dynamique en termes d’emploi, mais aurait besoin de plus de candidats », souligne-t-il.

D’autres régions, avec des cultures industrielles fortes, sont sur des phases de transition pour se redéfinir industriellement, ou sur des activités nouvelles, et connaissent des taux de chômage beaucoup plus importants.

Cette pénurie concerne autant les cols bleus que les cols blancs

Les cols blancs des secteurs de l’informatique et des systèmes d’information, notamment les développeurs, sont des profils extrêmement recherchés.

Ceci est essentiellement lié à l’accélération du phénomène de digitalisation que nous avons vécu ces trois dernières années.

La période Covid a été un point de bascule

Ce qui était une nécessité concurrentielle est devenu une obligation, et a accéléré la digitalisation des processus et des modes de commercialisation de distribution des entreprises.

Tous les profils de l’informatique et plus globalement des systèmes d’information sont devenus nettement plus « pénuriques ».

interim et marketing digital

Beaucoup de marques veulent arriver sur un marché digitalisé sur lequel il faut se créer un espace. Il n’y a pas qu’un enjeu de compétence, il y a surtout des enjeux d’investissement.

« Pendant cette période de Covid, nous avons dû nous aussi, dans le groupe Partnaire, investir massivement sur une stratégie digitale que nous avions déjà, mais que nous avons dû renforcer. Nous sommes passés de 40 % de candidats issus du monde du digital à 60 % pendant cette période. Nous avons dû adapter nos modèles et d’investissements et d’innovation », explique David.

Faire du marketing digital c’est avant tout innover, changer très souvent de contenu et de canal, et s’adapter rapidement à des modes qui passent très vite

La qualité du message ou du contenu est importante, mais l’enjeu est aussi la capacité à trouver de nouveaux canaux et de nouvelles approches permettant d’être audibles.

« Nous considérons chez Partnaire que l’innovation n’est pas tenue uniquement dans les mains de marketeurs. Nous considérons l’innovation comme collective, le marketing digital étant une brique dans cette capacité d’innovation et de différenciation ».

Chaque collaborateur doit contribuer à l’innovation. Au marketing ensuite d’être capable d’utiliser les bonnes idées

David nous explique comment un des collaborateurs du groupe a proposé de recruter des gamers et de créer la première e-compétition d’e-sport. Étant gamer lui-même, il s’y connaissait et considérait intéressant de se rendre audible auprès de ce public.

La première compétition a eu lieu l’année dernière et a connu un franc succès, permettant de travailler de nouveaux canaux avec une communication cohérente au travers de Twitch et Discord.

L’interim est-il une solution pour ces pénuries et notamment en digital ?

L’interim s’est démocratisé, sur des modèles et des appellations différentes

Le portage est une manière d’être indépendant et de pouvoir choisir ses missions chez ses clients, avec une simplicité administrative dans la gestion du quotidien. Ainsi, les cadres et les agents de maîtrise s’orientent de plus en plus vers d’autres formes de contrats.

Le CDI n’est plus forcément ce qui est envisagé, car un peu trop statique et enfermé dans une vision long terme

Les gens ont besoin de s’essayer à différents métiers, et pas seulement les plus jeunes. Le management de transition par exemple, qui s’adresse plutôt à des professionnels rompus sur des missions très spécifiques, peut aussi s’opérer au travers d’un contrat d’interim.

Le travail temporaire est en croissance, en tout cas sur l’interim des cadres, dans tous les secteurs d’activité

Le CDI interimaire a vu le jour il y a quelques années. « Un certain nombre de nos collaborateurs sont en CDI chez nous, mais font des missions d’interimaires dans différentes entreprises », précise David.

Le CDI reste néanmoins largement majoritaire

Les proportions de l’interim restent pour l’instant infimes au regard du sacro-saint CDI.

L’accélération de l’interim a été identifiée ces trois ou quatre dernières années en raison de l’évolution du rapport à l’entreprise, avec la quête de sens

« Est-ce favorable et bénéfique sur du long terme ? L’histoire nous le dira. J’ai personnellement un doute », exprime David.

Il faut en effet trouver le bon équilibre entre être suffisamment dans l’entreprise. Cela permet d’adhérer à une culture et de s’en imprégner pour être plus efficient, avec une logique collective.

Et cette logique collective pour être efficiente nécessite d’être suffisamment présent sur le lieu de travail.

Yann Gourvennec
Follow me
Les derniers articles par Yann Gourvennec (tout voir)

Yann Gourvennec

Yann Gourvennec created visionarymarketing.com in 1996. He is a speaker and author of 6 books. In 2014 he went from intrapreneur to entrepreneur, when he created his digital marketing agency. ———————————————————— Yann Gourvennec a créé visionarymarketing.com en 1996. Il est conférencier et auteur de 6 livres. En 2014, il est passé d'intrapreneur à entrepreneur en créant son agence de marketing numérique. More »

Comments

Bouton retour en haut de la page