Usages photo / vidéo des entreprises françaises

Le Baromètre Omnivisibilité : usages de la photo et de la vidéo par les entreprises françaises en 2022, a été réalisé à partir d’une enquête en ligne menée par Visionary Marketing pour le compte de Ooshot, a été lancé au printemps dernier. Alors que l’année se termine nous vous proposons une rétrospective ici sur ce Baromètre, et le webinaire participatif de restitution des résultats, au cours duquel 11 des témoins et experts ayant participé au Baromètre ont témoigné de leur expérience. 

Baromètre Omnivisibilité 2022 : usages de la photographie et de la vidéo par les entreprises françaises

Baromètre omnivisibilité 2022

Avec ce baromètre de l’omnivisibilité, nous nous sommes donné pour but d’analyser l’usage de la photo et de la vidéo par les marques et les entreprises en France.

Ce terme d’omnivisibilité ne vient pas de nulle part

Omnivisibilité
Ce terme d’omnivisibilité ne vient pas de nulle part, il est issu d’une vidéo interview de Thierry Maillet réalisée l’an dernier et que vous trouverez à nouveau en fin d’article

Un baromètre et un webinaire sur l’usage de la photo et de la vidéo

Tout a démarré par une interview de Thierry Maillet, cofondateur et directeur général d’Ooshot, réalisée dans les locaux de Visionary Marketing.

Lors de cet entretien filmé, Thierry y détaillait les tenants et aboutissants de ce qu’il appelait l’omnivisibilité.

Une place primordiale

La photo et la vidéo ont pris une place primordiale dans les usages des entreprises

Nous avons voulu avec cette étude vérifier une intuition : les photos et vidéos ne sont plus le seul fait de photographes ni de vidéastes, mais de tout un chacun dans l’entreprise, influenceur, voire client ou partenaire de cette entreprise

Nous avons réalisé cette étude auprès de professionnels, principalement du marketing et de la communication, en exercice.

Les objectifs du Baromètre de l’Omnivisiblité

Nous nous sommes concentrés sur 3 objectifs :

Le premier objectif consistait à essayer de mieux comprendre les modes de production auxquels recourent les entreprises :

  • le BGC : Brand Generated Content ou contenu de marque
  • l’IGC : Influencer-Generated Content ou contenu généré par des influenceurs, en général sur les médias sociaux
  • l’UGC : User-Generated Content ou contenu généré par les utilisateurs
  • l’EGC : Employee-Generated Content ou contenu émanant des employés
  • les images ou vidéos de stocks [vendues par Getty Images, iStock, Adobe, etc.]
La matrice de l’omnivisibilité permet de surveiller son mix d’ UGC/IGC/EGC et BGC

Notre deuxième objectif consistait à croiser ces modes de production avec les usages. Certains modes de production sont-ils privilégiés pour les sites Web et les blogs par exemple ? Ou les réseaux sociaux ?

L’essor des content factories

Notre troisième objectif consistait à étudier l’essor des « content factories » (ou usines à contenus) dans les entreprises françaises.

Les 3 enseignements principaux du Baromètre de l’omnivisibilité

Enseignement n°1 : les différents modes de production photo et vidéo sont tous utilisés par les entreprises répondantes

Cependant, ce point de vue est à nuancer en fonction des usages et des profils des répondants. L’omnivisibilité est donc bien une réalité du terrain, mais celle-ci n’est pas uniforme.

Enseignement n°2 : l’hypothèse préalable de la sous-utilisation de l’EGC et l’UGC par les entreprises ne tient pas

Ces modes de production photographique et vidéo se sont réellement démocratisés.

Enseignement n°3 : la professionnalisation des contenus et de leur gestion à l’intérieur des entreprises n’est pas nouvelle

Le baromètre de l’omnivisibilité 2022 démontre que désormais, la constitution d’usines de contenus (ou content factories en anglais) est également une réalité en France, sur laquelle il nous faudra compter dans le futur.

Je télécharge l'étude

Un Baromètre avec de nombreux témoins et experts

Les vues quantitatives obtenues pour ce Baromètre ont été complétées par trois focus groups constitués d’influenceurs, d’entrepreneurs ou consultants du marketing B2B :

Ils nous ont permis d’ajouter de la profondeur à nos analyses ainsi que de les agrémenter de points de vue complémentaires et pointus sur des sous-domaines du marketing dont ces contributeurs sont experts.

Un baromètre bourré de témoignages

Vous trouverez leurs témoignages au fil des pages du Baromètre (téléchargeable ici).

11 d’entres eux ont témoigné en direct de leur expérience lors du webinaire participatif du 28 juin dernier, dont vous pouvez voir le replay ci-dessous.

  • Le monde de l’image est devenu bipolaire ? par Fred Canévet
  • L’image à l’heure de la transformation numérique, par Anne-Pierre Guignard
  • De l’omnivisibilité dans le métavers, par David Fayon
  • 5 conseils pour rendre votre contenu instagrammable, par Christelle Alexandre
  • Une image, pour quoi faire ? par Cyril Bladier
  • 3 conseils pour mettre en place sa content factory internalisée, par François Boulard
  • Conseils pratiques pour bien maximiser l’impact des images dans Twitter, par Emilie Marquois
  • L’omnivisibilité à l’épreuve des chiffres, par Thierry Maillet
  • Le design visuel, un élément majeur de la communication BtoB, par Benoit Martin
  • 10 raisons pour que vous repreniez le contrôle de vos contenus, par Hervé Nougier
  • Conseils en stratégie de contenus photos et vidéos pour les marques, par Anthony Rochand

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le baromètre de l’omnivisibilité 2022 : 60 d’infos sur la photo et la vidéo

Le Baromètre de l’Omnivisibilité met à disposition des marketeurs et communicants, comme aux professionnels de l’image, un outil de travail de 60 pages, qui, nous l’espérons, leur sera utile.

Je télécharge l'étude

Ce terme d’omnivisibilité ne vient pas de nulle part, il est issu d’une vidéo interview de Thierry Maillet réalisée l’an dernier : 

 

Isabelle Lefaucheur

Comments