Les 7 péchés capitaux du marketing digital avec Hervé Bloch

Pour connaître les 7 péchés capitaux du marketing digital, j’ai interviewé notre confrère Hervé Bloch, expert en marketing numérique :  en matière de marketing numérique, il y a encore beaucoup d’éducation à faire ! Tant de marketeurs cèdent à la facilité, qu’il est utile de pouvoir rappeler les fondamentaux. C’est ce que fait Hervé Bloch de Digilinx dans ce petit ouvrage essentiel intitulé « les sept péchés capitaux des marketeurs digitaux » et qui décrit les travers les plus fréquents de nox chers confrères, et ce qu’il faudrait faire en regard de chacun de ces défauts de comportement.

Les 7 péchés capitaux du marketing digital

7 péchés marketing digital
Hervé Bloch a rédigé un livre essentiel pour monter les marches du marketing digital en sachant raison garder, en évitant soigneusement les 7 péchés capitaux

Ouvrage essentiel disai-je, à tel point que j’en ai acheté une cinquantaine pour le distribuer autour de moi à chaque fois que j’ai une question fondamentale sur le marketing numérique.

Dans cette première vidéo enregistrée dans mon bureau il y a quelques semaines, en fin 2011, je reviens avec Hervé sur chacun de ces travers :

  1. l’orgueil : qui décrit la propension à se focaliser sur la joliesse dans la conception des sites marchands, au détriment de l’efficacité (ceci ne s’applique pas d’ailleurs qu’aux sites marchands) ;
  2. la paresse : qui fait tendre beaucoup de marketeurs vers la facilité de l’achat de mots-clés (SEM) au détriment de l’optimisation du référencement naturel (SEO) ;
  3. la luxure : où l’on voit beaucoup de marketeurs acheter des adresses de prospects au kilo avant même de savoir ce qu’ils vont faire ;
  4. l’envie : c’est-à-dire la propension à bombarder ses abonnés d’e-mails, au lieu d’abandonner le marketing de masse au profit de l’e-mail marketing ;
  5. la colère : quand les marketeurs se bardent d’outils qui veulent tout mesurer mais qu’il n’y a pas deux outils (notamment en mesure publicitaire et mesure d’audience) qui disent la même chose ;
  6. l’avarice : qui fait qu’on oublie d’investir dans la gestion de la relation client ou la gestion de la relation de ses prospects ;
  7. la gourmandise : enfin, qui pousse les marketeurs numériques à monétiser tout et n’importe quoi, souvent au détriment de leur propre chiffre d’affaires ou de leurs objectifs non marchands dans le cas où le site ne l’est pas.

Les 7 péchés du marketing digital

Dans la vidéo précédente, nous avons vu Hervé nous présenter les “ sept péchés capitaux du marketing digital. Dans cette deuxième partie, nous allons nous appesantir sur un des péchés mignons de nos amis marketeurs (experts numériques ou pas d’ailleurs), qui consiste à se reposer uniquement sur ce que l’on appelle le SEM (search engine marketing) et de négliger de faire ses gammes, à savoir optimiser le référencement naturel de son site Web (SEO). C’est ce que Hervé appelle le syndrome de la grenouille. Explications de l’expert :

Pour en savoir plus, sur le référencement naturel et lire nos conseils adressés au marketeurs (pas forcément spécialiste du numérique) nous vous recommandons de lire notre dossier dédié à ce sujet.

Cliquer pour accéder à 7pechescapitaux-marketingdigital.pdf

Yann Gourvennec
Follow me