le marketing direct est-il un acte d’amour ?

C’est la question – en substance – que pose notre ami Pierre Philippe Cormeraie, dans un article agrémenté d’une vidéo installée sur son excellent blog, et qui est en fait réalisée par notre autre ami Henri Kaufman (le monde du marketing est petit). Henri y interviewe Ronne Freedman, créatrice de recettes pour Weight Watchers. Pour le chantre du pinko marketing (même si son wiki est parti en vacances), la réponse était bien-sûr dans la question.

Le marketing direct est-il un acte d’amour ?

 

marketing direct
Le marketing direct est-il un acte d’amour ?

« Et si le Marketing Direct, le Marketing Relationnel était une love affair, une véritable histoire d’amour entre une marque et ses clients ? Cela fait des années que je le dis et je l’ai même écrit dans le retour du cerveau droit !

Bon, c’est sûr, les rois du cerveau gauche vont encore avoir
les oreilles qui sifflent. Mais bon, certains pseudo marketeurs voient
encore le marketing relationnel côté process, comité de pilotage et autres outils de gestions de campagne… C’est vrai qu’il en faut aussi, mais bon « ça se saurait si c’était l’outil qui faisait le talent ! » (il parait que cette citation serait de Clara Morgane… mais je me méfie !) »

Pas convaincu que le marketing puisse être vu et vécu comme une relation amoureuse ? Avec des résultats concrets à la clé ? Vous devriez l’être en regardant demain le prochain épisode des clefs du succès, un épisode torride.

Pou quoi un épisode torride des Clefs du succès ? Parce que mon ami Henri Kaufman m’a abandonné pour interviewer en cachette la pétillante Ronne Freedman, copywriter de talent et créatrice américaine des meilleures recettes pour Weight Watchers. Si, si, Weight Watchers, la marque experte des techniques de Marketing Direct les plus efficaces.

Allez un peu de patience; et pour vous faire mettre en forme aujourd’hui répétez 10 fois : C’est beau l’amour !

Yann Gourvennec
Follow me