Retour de la bulle marketing : les achats de fans se multiplient

Retour de la bulle marketing : les achats de fans se multiplientComme je l’ai décrit dans ma suite d’articles sur les idées reçues du marketing des médias sociaux, on peut acheter l’amour, c’est même le plus vieux métier du monde,  mais celui-ci ne sera pas payé de retour. Les dérives publicitaires dans les médias sociaux font rage, avec des surenchères délirantes sur les achats de fans qui permettent de compenser le fait de n’avoir que peu de choses à dire ou à échanger.

Nous nous approchons donc d’une nouvelle bulle marketing où on annonce des valorisations de « fans » recrutés assez cher à une somme fantaisiste de $136,38  (notez les centimes, c’est pour faire « vrai » !). C’est la classique confusion  entre précision et exactitude. Car quelle est la valeur des « fans » sur Facebook, dont la proportion de fantômes (faux comptes, comptes fantaisistes, multiples comptes créés à l’occasion d’un jeu, et même comptes de personnes décédées etc.) est si importante [1], que ce chiffre ne veut rien dire.

Pire, il y a derrière ce chiffre la vague notion (très vague), et fallacieuse, que 1 fan = x% d’1 vente. Je peux vous assurer – au moins parmi les 200 plus grands comptes américains de socialmedia.org auquel j’appartiens – que je n’ai pas pu vérifier cette affirmation.

Ceci n’est pas nouveau. Nous avons vécu ce genre de folies à la fin des années 90. C’est le retour en masse des vendeurs de soupe, des marketeurs à 4 sous (« get rich quick ») et des chercheurs de ROI immédiat.

Le seul souci, c’est qu’à vouloir placer une valeur immodérée sur ce qui n’en vaut pas la peine, on finit par générer une bulle et à détruire de la valeur, non pas la créer. C’est même la définition d’une bulle. En conséquence, si vous voulez faire des erreurs, allez vite lire Facebook : vous n’avez pas assez de fans ? Achetez-en ! (il est sûr que pour les gros budgets, 9000$ pour 250000 fans ce n’est rien 😉

Affaire à suivre …

[1] voir cette expérience intéressante, même si elle n’est pas très scientifique et non, bien sûr, 83% des comptes ne sont pas faux, mais beaucoup sont inactifs, je vais poursuivre mes investigations sur ce sujet.

Yann Gourvennec
Follow me