médias / réseaux sociaux

La guerre des API entre différentes plateformes sociales fait rage

La guerre des API entre les différentes plateformes des médias sociaux fait rage. Voici une illustration concrète et en quasi temps réel de la guerre que se livrent les différentes plateformes sociales au travers de leurs API. Cet exemple me servira lors de ma présentation de ce midi aux JNM 2012 de l’Adetem à Paris.

La guerre des API entre médias sociaux fait rage

La guerre des API entre médias sociaux fait rage 
La guerre des API entre médias sociaux fait rage 

Pourquoi l’attaque lancée par Instagram montre  que Twitter veut devenir un Média — Tech News and Analysis

Instagram déclare vouloir retirer à Twitter la possibilité d’inclure les photos de son service afin de diriger ses utilisateurs vers son propre site Web afin de consulter ce contenu. Les autres réseaux sociaux devraient également se poser la question de leur relation avec Twitter.

Rappelez-vous quand Twitter n’était qu’un canal gratuit et ouvert pour tous les contenus que ses utilisateurs voulaient distribuer ? Cette époque est révolue depuis longtemps, remplacée par le désir de Twitter de contrôler et de monétiser le plus possible sa plateforme et le plus possible le contenu qui y transite. La dernière escarmouche dans cette bataille en cours a eu lieu mercredi, lorsque Kevin Systrom, PDG d’Instagram, a confirmé que le service avait supprimé la prise en charge de la fonction  » tweets étendus  » de Twitter, et que les photos ne seront donc plus affichées sur Twitter. Bien que la relation d’Instagram avec Twitter soit compliquée, ses raisons de le faire devraient inciter d’autres entreprises de médias à s’arrêter et à réfléchir à la façon dont elles utilisent (ou sont utilisées par) Twitter.

Comme l’a noté Nick Bilton dans un article du New York Times et ma collègue Erica Ogg – et comme l’a confirmé un article sur le blog officiel de Twitter – ce qu’Instagram a fait, c’est supprimer le support de la vue élargie des tweets qui apparaît sur le site Twitter et dans ses applications officielles. Ces tweets ont un volet spécial qui affiche des extraits de billets de blogs et de nouvelles publiées par certains partenaires, ou des photos et vidéos de certains services externes. A l’origine, Twitter a lancé cette initiative sous le nom de « tweets élargis », mais elle est devenue depuis une plateforme beaucoup plus ambitieuse appelée « Twitter Cards ».

via What the Instagram fight says about Twitter as a media platform — Tech News and Analysis.

Yann Gourvennec
Follow me
Les derniers articles par Yann Gourvennec (tout voir)

Yann Gourvennec

Yann Gourvennec created visionarymarketing.com in 1996. He is a speaker and author of 6 books. In 2014 he went from intrapreneur to entrepreneur, when he created his digital marketing agency. ———————————————————— Yann Gourvennec a créé visionarymarketing.com en 1996. Il est conférencier et auteur de 6 livres. En 2014, il est passé d'intrapreneur à entrepreneur en créant son agence de marketing numérique. More »

Un commentaire

  1. Bonjour Yann,

    Merci pour ce commentaire mais rien de nouveau sous le soleil.

    En effet, Facebook et Twitter se livrent naturellement une véritable guerre de manière à conserver l’internaute chez eux. Twitter a bloqué des posts de Facebook et introduit le visionnage de photos sur sa plateforme, tandis que Facebook agrège de plus en plus de contenu et de services pour monétiser au mieux son audience et enrayer son agonie boursière.

    Donc comme Instagram fait partie de Facebook, il est logique que le champ de bataille se déporte aussi sur cette startup. A $1Bn l’acquisition, Facebook pouvait bien se permettre ce petit extra.

    De mon humble point de vue, je pense qu’instagram a plus à y perdre que Twitter. Instagram n’est pas encore implanté partout et la concurrence commence à faire rage. Du côté de Twitter, cela touche que les tweets avec photos et pas du tout ceux liés au contenu. Or les plus gros utilisateurs de Twitter chassent l’info pas la photo.

    Incontestablement un évènement à suivre, mais pour moi un épiphénomène par rapport aux enjeux macros qui se jouent dans l’écosystème digital.

    1. Bonjour Laurent et merci du commentaire.
      En fait, il faut lire tout l’article de GigaOm (en fin du mien : http://gigaom.com/2012/12/05/what-the-instagram-fight-says-about-twitter-as-a-media-platform/ ) et aussi relire mon article sur Dalton Cadwell http://wp.me/pfXk-OI ) et j’en passe encore un autre sur LinkedIn et Twitter d’il y a 6 mois ou +. Je suis d’accord que ce n’est pas « nouveau » le but était d’apporter un exemple frais à ma présentation de ce matin.

      Par ailleurs le point important de l’article de Gigaom est bien cette mention de « meda platform » lisez (entre les lignes) recréation d’un mass media … Ceci est bien en phase avec cet autre article de Septembre : http://wp.me/pfXk-Nj

      En conclusion, on est en phase, ce n’est pas nouveau, c’est une tendance … c’est pire

  2. La guerre de la monétisation de nos temps de cerveau disponible fait rage… A quand les photos sponsorisées sur Instagram?…

Bouton retour en haut de la page