Tendances médias sociaux 2020 et marketing digital avec Digimind

C’est le début de l’année, la période propice aux prédictions des experts, notamment des experts en marketing digital et média sociaux. L’exercice annuel de Digimind, auquel la rédaction de Visionary Marketing a été conviée, livre un panorama assez large et finalement assez consensuel de l’État du Web et du Web social. Sans étonnement, celui-ci est lié à l’actualité. 30 experts (de Digimind et externes), chercheurs et enseignants y dévoilent leurs tendances sur les médias sociaux et le marketing digital en 2020 à l’invitation de  Christophe Asselin et son équipe. Voici mon résumé et mon analyse.

tendances médias sociaux 2020 digimind

Nous allons parler notamment de transformation digitale et humaine, visages, marketing d’influence, TikTok, Social Commerce, Pinterest, obfuscation, héros-éthique, tribunal numérique, tensions, attention, fragmentation des réseaux sociaux, indicateurs, compétition, géants du web, storytelling, reconnaissance faciale, Dark Web, souveraineté numérique, intelligence augmentée, doubles numériques, engagement, Social Selling, et…de bonheur

C’est le dernier mot qui compte, comme souvent.

Tendances médias sociaux et marketing digital 2020

On y parle de transformation digitale, d’intelligence artificielle de médias sociaux (qui ne sont comme le numérique dans son ensemble, « que des outils », Guillaume Terrien p 6).

Sans oublier l’inévitable TikTok qui gagne haut la main à l’applaudimètre, comme tous les médias sociaux ciblés préadolescents avant lui (tout le monde ou presque l’a cité, pp 3,8,11,17,18,19,22,24,30,25,38, 39, 40, 43 et il a enterré Snapchat qui avait saturé les ondes avant lui, et Instagram qui avait remplacé Facebook sur ce créneau, lui-même supplanté par Snapchat, à moins que ce soit l’inverse, et Msn qui avait été tué par Facebook et ainsi de suite).

On y parle aussi d’influence et de Dark Web.

Tendances médias sociaux 2020 : une tonalité grave

Ce qui me frappe avant tout en regardant ce cahier de tendances, une somme de 53 pages, c’est la tonalité sérieuse, voire même parfois inquiétante de la vision des experts.

Je sens, sur le terrain, un décalage croissant entre la population la base, qui en est encore à essayer de découvrir les médias sociaux (de temps en temps on m’appelle pour organiser une séance de découverte, même si cela m’amuse un peu je dois dire) et la distance prise par les experts vis-à-vis de leur propre objet d’étude ou de travail.

Car le digital devient de plus en plus politique (Olivier Ertscheid p 10) voire même un objet de domination (Casilli, p 10 cité par le même auteur), mais aussi de narcissisme (Jacqueline Sala p 12).

Médias sociaux 2020 : l’influence en quête de sens ou de raison

Quant à l’influence elle est « en quête de sens » selon Thierry Welhoff (p 14), l’inventeur de l’observatoire éponyme, ou en voie d’assainissement sur la route de son âge de raison (Stéphane Bouillet p 7).

Le Dark Web et la reconnaissance faciale sont bien cités aussi, mais bizarrement, les « fake news » sont beaucoup moins évoqués (pp 32,39,40,41,44) et par moins d’auteurs. David Fayon l’avait pourtant élu « buzzword digital de l’année 2019 », c’est fou ce que les modes passent vite.

Damien Douani, quant à lui, avec son à propos habituel nous fait remarquer que nous râlons sur les fake news mais sommes les premiers fautifs, car nous « croyons le premier site qui passe sans aller vérifier ». Ceci n’est pas vrai de Visionary Marketing bien entendu.

Camille Jourdain (p22) a la gentillesse de nous parler de l’influence B2B à laquelle personne ou presque ne s’intéresse et qui est pourtant bien structurée (et depuis longtemps). Bonne nouvelle, « ces influenceurs […] gagneront du terrain l’année prochaine » (c’est à dire cette année).

Sans surprise, Fadhila Brahimi (p 42) nous propose de réinventer le numérique. Je dis « sans surprise » car elle prépare avec David Fayon et 57 autres auteurs un joli coup, et je suis de la partie. Vous en saurez bientôt plus sur ce sujet.

Les confrères et amis que je n’aurai pas cités dans cette brève analyse matutinale de ce livre blanc paru hier soir, me pardonneront aisément ces oublis. Vous pourrez les lire tous en cliquant sur le lien suivant. 

tendances médias sociaux 2020 Digimind

Yann Gourvennec
suivez moi !

Votre avis nous intéresse :