médias / réseaux sociaux

Scénarios pour le futur des médias sociaux

Quel est le futur possible des médias sociaux ? C’est le grand jour ! Celui de la JNM 2012 (journée nationale du Marketing), à laquelle j’ai l’honneur de participer. J’y présenterai à 12.00 aujourd’hui, dans le grand Amphi de l’université Paris Dauphine. Mon sujet sera celui du futur des médias sociaux … rien de moins !

Scénarios pour le futur des médias sociaux – JNM 2012

Scénarios pour le futur des médias sociaux - JNM 2012
Scénarios pour le futur des médias sociaux – JNM 2012

Comme ce n’est pas un sujet facile, j’ai révisé un peu mes classiques. Voici ce que je vous propose : une présentation pour soutenir mon discours  (15 minutes, sans diapositives, les participants pourront scanner le QR code qui les amènera ici afin de récupérer les notes qui sous-tendent mon discours) et une vidéo explicative, qui décrit la situation avec plus de détails, pour ceux qui n’auraient pas été présents à la JNM et qui désireraient savoir ce que j’y ai dit.

J’en profiterai aussi pour annoncer le lancement de notre nouvel ouvrage – toujours co-écrit avec mon compère Hervé Kabla, toujours aux éditions Kawa, et sous la direction d’Henri Kaufman – La communication digitale expliquée à mon boss. Ce livre sera double. D’une part une version française en version papier et e-book, d’autre part une version anglaise (écrite en collaboration avec Anthony Plewes et Stewart Baines de Futurity Media). Le titre Anglais en sera un pu différent : Digital Marketing Beyond Social Media (helping bosses enhance their business online presence).

Ce livre fait suite à notre précédent ouvrage : les médias sociaux expliqués à mon boss, qui a reçu le Hub Award 2012 comme livre digital influent de l’année.

Cliquer pour accéder à scnariosfuturmediassociaux-121203120825-phpapp02.pdf

Mes scénarios pour le futur des médias sociaux

(transcription brute de l’interview)

D’abord, la chose qui est certaine, c’est qu’on est sorti de la phase Web 2.0, entamée avant même 2004 2003. L’année prochaine, LinkedIn fêtera son dixième anniversaire, donc là, on est dans une phase de maturité, clairement, et on n’est plus dans le même jeu. D’une part, on est dans des écosystèmes sous contrôle, voire même certains qui essaient de recréer ce que l’on appelle un web parallèle, comme Facebook.

Et puis, on est dans une course à la monétisation, notamment Facebook particulièrement, ce qui a aussi pour effet de générer et de faire revenir le bon vieux marketing par interruption. Parce que qui dit monétisation dit publicité, puisque c’est ce qu’il y a de plus facile à ressortir quand on revoit revenir les vieux schémas pour le meilleur ou pour le pire. C’est quoi le scénario par rapport à cette rupture des médias sociaux? Par rapport à ce qu’il y avait avant cette promesse de néo marketing qui est malheureusement en train de disparaître? La première, c’est souvent annoncé. C’est ce qu’on appelle aux Etats-Unis Facebook fatigue.

C’est donc les gens qui se fatiguent de Facebook, mais pas seulement ceux de Facebook. D’ailleurs, ils savent comment ça peut arriver dans le monde occidental. Par contre, effectivement, il faut nuancer. Parce que le monde émergeant, lui, est complètement à l’opposé de tout ça. Notamment les pays qui ont une découverte, une découverte de la liberté d’expression assez récent. Pour preuve, ce qui se passe en Tunisie, mais aussi en Pologne, qui est un des pays les plus dynamiques en termes de médias sociaux.

La deuxième solution, c’est un Web plus respectueux de l’utilisateur. Se développe probablement un web social plus respectueux, en parallèle des formes principales. On n’a pas parlé de Diaspora il n’y a pas très longtemps, puis finalement, ça n’est pas donné ce que ça voulait. Et puis, plus récemment, s’est développé une nouvelle plateforme, qui n’est plus un réseau social mais une véritable API qui sert à développer des réseaux sociaux, une sorte de méta réseau social qui s’appelle Apps.net.

Ceci étant, ça va être difficile maintenant de s’insérer sur ce marché, même si les efforts de Dalton Caldwell sont méritoires.

Et puis, la troisième solution, c’est que les réseaux sociaux de niche se développent peu comme obsolète, justement, mais qui sont justement réservé à une élite qui reste de et qui se parlent entre eux sont moins spammé que les autres. Et puis, pour vulgum pecus, c’est bien. On reste dans les grands réseaux sociaux partageables. Et puis, pour Apps.net, c’est déjà cas, aujourd’hui, il faut payer 50 dollars par an.

Quatrième solution, c’est le web parallèle.

Et puis, une autre solution, c’est peut être que, justement, un web social ou un réseau social non prévu sortent du bois.

Peut être une nouvelle forme de Web reste à inventer qu’on verra peut être naître bientôt.

Yann Gourvennec
Follow me

Yann Gourvennec

Yann Gourvennec created visionarymarketing.com in 1996. He is a speaker and author of 6 books. In 2014 he went from intrapreneur to entrepreneur, when he created his digital marketing agency. ———————————————————— Yann Gourvennec a créé visionarymarketing.com en 1996. Il est conférencier et auteur de 6 livres. En 2014, il est passé d'intrapreneur à entrepreneur en créant son agence de marketing numérique. More »

Un commentaire

Comments

Bouton retour en haut de la page

En savoir plus sur Marketing and Innovation

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading