Accélération numérique mythe ou réalité ? avec F Cavazza et A Lefebvre

Accélération numérique, mythe ou réalité ? Ceci est une annonce pour un webinaire qui, sans prétention, sera certainement un des webinaires importants de l’année, avec mes invités Alain Lefebvre et Frédéric Cavazza. Rien que ça ! vous connaissez bien ces deux blogueurs, intéressants tous les deux et de manière très différente. Et justement, nous avons organisé un débat le 3 novembre à 14 heures, dont le sujet était l’accélération numérique (ou digitale, j’ai pris numérique pour une fois).

Replay du webinaire du 03 novembre 2020

Accélération numérique mythe ou réalité ? avec Frédéric Cavazza et Alain Lefebvre

Accélération numérique mythe ou réalité ? avec Frédéric Cavazza et Alain Lefebvre
Accélération numérique mythe ou réalité ? avec Frédéric Cavazza et Alain Lefebvre

Est-ce un véritable impératif qui s’impose aux entreprises, et auquel celles ci ont du mal d’ailleurs, c’est la thèse de Frédéric Cavazza, à s’adapter ? Ou au contraire, est-ce une injonction de plus, une sorte de « diktat », ajouterait Alain Lefebvre ?

Deux articles fondamentaux sur l’accélération numérique

Il y a deux articles fondamentaux. Le premier article de Frédéric. Je me suis appuyé sur ces deux articles pour introduire le débat. Le premier, cet article de Frédéric Cavazza. Il s’intitule « de l’incapacité des entreprises traditionnelles à s’adapter à l’accélération numérique » et il y fait un certain nombre de constats qui sont assez assez saignants, on va le dire franchement, je les ai résumés ici.

Accélération numérique : la vision de Frédéric Cavazza

  1. « Les recettes qui fonctionnaient au siècle dernier sont inopérantes, car les consommateurs ont un accès illimité à un choix infini de produits« . Ça ne vous a pas échappé, cette semaine, Auchan s’est retiré de la Chine et qui a racheté Auchan en Chine ? Alibaba !
  2. « Les plateformes et micro marques« , c’est son deuxième point, « proposent à la fois une meilleure expérience d’achat et de prix plus attractifs« . L’expérience d’achat on en parle souvent de cette fameuse expérience client ou mauvaise expérience client devrait-on dire en Europe.
  3. « Les marques traditionnelles ont perdu la capacité d’interagir avec les consommateurs et de vendre en direct ». C’est ce que nous dit Frédéric. Et là, je vous renvoie sur le fameux rapport de Forrester de 2020 qui enjoint aux marques qui ne savent pas pourquoi elles sont sur les médias sociaux en sortir.
  4. Puis, dernier point, plus on avance dans le temps, plus les plateformes sont en train de prendre de l’avance et de larguer complètement tous les autres acteurs du commerce qui, finalement, sont dans un mode rattrapage trop lent.

La contradiction : prendre de la hauteur avec Alain Lefebvre

Le deuxième billet est un article de Alain Lefebvre et lui nous enjoint de reprendre un peu de hauteur, notamment par rapport à cette accélération digitale. C’est d’ailleurs Alain qui a provoqué ce débat, qui a été tout de suite accepté par notre ami Frédéric et par moi même.

Cet article est intitulé « l’accélération digitale est la nouvelle pensée unique« . D’une part, « on vous serine« , je cite Alain, « continuellement que tout va très vite, que tout se transforme de plus en plus rapidement« .

Finalement, quand on prend un peu de recul, on s’aperçoit que finalement, peu de gens ont une culture de l’innovation, de l’histoire de l’innovation. Cela paraît un peu contradictoire, et donc je vous enjoint à lire le livre de Scott Berkun, The Myth of Innovation, et dedans; il y a un chapitre qui s’appelle « Nobody Knows the History of Innovation » (« personne ne connaît l’histoire de l’innovation »).

« La technologie semble responsable d’un flot incessant de nouveautés », nous dit Alain. « Cette accélération paraît réelle et si réelle que personne ne songe à la remettre en cause ».

Et justement, c’est ce qu’il appelle « la pensée unique de l’innovation« .

Deux articles qui se complètent plus qu’ils ne s’annulent

Alors, je pense que ces deux articles intéressants vont être remis dos à dos parce que quelque part, il y a du vrai dans les deux. Vous allez me dire que je ne me mouille pas trop et que je vais faire un débat de Normand, mais les deux se rejoignent d’une certaine manière.

Les injonctions à innover de Frédéric Cavazza remontent à longtemps

Ce qu’est en train de nous dire Frédéric Cavazza, si je lis entre ces lignes, c’est que ces injonctions à innover, notamment dans le domaine du retail, c’est le sujet de son article, ne datent pas d’aujourd’hui.

L’Internet est très vieux. Visionary Marketing fête ses 25 ans officiellement l’année prochaine. Dans un métier, cela commence à faire très vieux. Et finalement, cela impose de bien comprendre l’histoire de l’innovation.

Car dans l’histoire de l’innovation comme dans l’histoire, celui qui ne la connaît pas est condamné à la répéter indéfiniment.

Rendez-vous le 3 novembre à 14 heures précises

L’innovation digitale est-elle en constante accélération, ce qui met la pression sur les entreprises, ou s’agit-il d’une « pensée unique » ?
ACCÉLÉRATION NUMÉRIQUE : PENSÉE UNIQUE OU IMPÉRATIF DE LA TRANSFORMATION ?

Evénement en ligne le 03 novembre 2020 de 14h00 à 15h00

  • L’innovation digitale est-elle en constante accélération ?
  • Les entreprises doivent-elles s’inquiéter face à cette accélération ?
  • Ou au contraire, doivent-elle temporiser ?
  • Le 21e siècle est-il un siècle plus innovant que les précédents ?

Déroulement de la conférence

  1. – 14h00 (précises) introduction rapide par Yann Gourvennec
  2. – 14h05-14h20 : Frédéric Cavazza sur l’accélération numérique
  3. – 14h20-14h35 : Alain Lefebvre « l’accélération numérique nouvelle pensée unique« 

marketing RH

Animé par Frédéric Cavazza, Alain Lefebvre et Yann Gourvennec

NB : l’événement commencera à 14h00 précises

Inscrivez-vous vite !

Yann Gourvennec
Follow me

Comments