marketing digital

Mobile First : histoire et perspectives pour le Web

Avec Alexandre Jubien

Depuis 2011, et la parution du livre mobile first de Luke Wroblewski, le web mobile n’a cessé de se développer. Aujourd’hui il est absolument nécessaire d’adapter nos contenus au mobile, voire même de prioriser ce support lors de la conception.

Mobile first : un sujet incontournable

Mobile first
Plus la peine de demander quel est le terminal qui compte le plus aujourd’hui.

Un utilisateur de smartphone passe environ 90% de son temps sur des applications contre seulement 10% sur le Web. Certaines entreprises comme Instagram ou Snapchat ont même pris le pari de n’être disponibles que sur smartphone, et de ne garder une présence Web que pour la découverte de l’application.

Dans une interview parue chez Viuz, j’ai demandé à Alexandre Jubien, conférencier et expert mobile (et un de mes profs dans le master spécialisé Digital Business Strategy de GEM), de nous faire part de son expérience et de sa vision du web sur smartphone, depuis l’avènement du mobile first, jusqu’au mobile only.

Ce texte est inspiré d’une interview vidéo que j’ai intégrée ci-dessus. Dans cette video, j’aborde également avec Alex le sujet des réseaux sociaux. Ils représentent 25% de l’usage sur téléphone portable, avec de nouvelles formes de contenu adaptées au mobile tels que les formats « Brut » ou « fastory« .

Ce qu’il faut retenir de cette interview vidéo

Il y a un premier âge dans le marketing sur smartphone c’est environ 2011 la période du responsive design :  Avec le responsive design on concevait d’abord sur mobile puis sur desktop et tablettes. Mais il s’agissait surtout d’un angle technique, d’une méthode de conception.

mobile first
Le smartphone implique de revoir complètement la façon dont on conçoit et valide les contenus.

Deuxièmement, la période 2015-16 : c’est l’avènement de ce qu’on a appelé le mobile-only pour certaines applications comme Instagram ou Snapchat. Ces applications sont disponibles seulement sur mobile. Mais cela ne concerne qu’une partie des utilisateurs qui n’utilisent quasiment plus que leur téléphone portable’ pour naviguer sur Internet.  Cela ne s’est pas étendu à des domaines plus larges.

Il existe une troisième période et c’est celle qu’on est en train de vivre c’est l’avènement du marketing mobile first. L’enjeu de cet avènement, au-delà des sites, concerne l’ensemble de nos supports de communication et marketing. La manière dont on concevait nos supports marketing aujourd’hui était inadaptée. Les créa étaient affichées sur nos écrans 27″. Nous les validions ensuite sur desktop et de temps en temps on pensait au mobile.

Ce temps est révolu. Sont en train d’apparaître tout un tas de nouvelles solutions comme fastory par exemple qui changent la donne. Les solutions d’hier pour faire des contenus, notamment publicitaires, ou produire nos formats de communication étaient plutôt faites pour le monde desktop first. Les solutions d’aujourd’hui sont plutôt orientées mobiles.

Le gros enjeu du futur est de changer nos méthodes de conception et de validation des contenus et au moins de les valider sur smartphone. Si le mobile est plus important pour nos posts sur les réseaux sociaux, il semble assez logique d’aller valider ces contenus sur téléphone portable d’abord.

Yann Gourvennec
Follow me

Yann Gourvennec

Yann Gourvennec created visionarymarketing.com in 1996. He is a speaker and author of 6 books. In 2014 he went from intrapreneur to entrepreneur, when he created his digital marketing agency. ———————————————————— Yann Gourvennec a créé visionarymarketing.com en 1996. Il est conférencier et auteur de 6 livres. En 2014, il est passé d'intrapreneur à entrepreneur en créant son agence de marketing numérique. More »

Comments

Bouton retour en haut de la page

En savoir plus sur Marketing and Innovation

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading