économie et numérique

Vrai-faux du rejet de la mondialisation en Europe et en France

Le rejet de la mondialisation en Europe est un sujet récurrent, mais les statistiques évoquées par les politiques sont souvent, hélas, folkloriques. Il est fréquent qu’on tape sur les journalistes, et ils n’aiment pas ça, ça se comprend, même si parfois certains d’entre eux le cherchent un peu. Et pourtant, le journalisme bien fait, cela fait plaisir pour les petites cellules grises (clin d’œil à mon ami Olivier Cimelière) ; alors je voulais partager avec vous mon coup de coeur du matin, et même de tous les matins, puisque j’écoute cette émission tous les jours ou presque, à une heure où hélas, la plupart des gens sont sous la couette. A en juger par le nombre de retweets, on voit également que ce qui fait la qualité d’une information ne se mesure pas en nombre de “gazouillis”.

Vrai-faux du rejet de la mondialisation en Europe et en France

Vrai-faux du rejet de la mondialisation en Europe et en France
La France, sa Tour Eiffel, son rejet de la mondialisation et … ses statistiques fantaisistes

Delphine Simon donc, journaliste à France Inter (et peut-être aussi à RTBF si la photo est ressemblante, je n’arrive pas à réconcilier les bios), décrypte le vrai-faux de l’Europe tous les jours et prend une citation, qu’elle décrypte et qu’elle vérifie, chiffres à l’appui. Enfin du vrai fact-checking ! On en avait bien besoin, et je me demande pourquoi, d’ailleurs, ce type de journalisme n’est pas systématiquement appliqué sur les grandes antennes, à une heure qui ne soit pas celle où les gens dorment.

Plus les mensonges sont gros, plus ils passent

La citation d’aujourd’hui était encore plus croustillante que d’habitude, car elle concernait notre matador national, pourfendeur de mondialisation et d’économie (lui-même issu de la mondialisation)  : 75% des Français selon lui, seraient opposés à la mondialisation.

“Quand vous avez des gens comme monsieur Barroso qui déclarent : ‘l’exception culturelle à la concurrence, à la mondialisation’ alors qu’il y a 75% des Français qui sont contre la mondialisation telle qu’elle existe et que vous avez la quasi-totalité des pays européens qui sont réticents à la mondialisation et de façon ultra majoritaire, y compris l’Allemagne, c’est incroyable” – source

On ne sera pas surpris de la réponse que vous irez découvrir dans le podcast de la radio publique, et pas étonné non plus de l’amas de bêtises proférées par nos “responsables” politiques et celui-ci en particulier. Quel étonnement de voir ensuite le vote populiste l’emporter après avoir nourri la population au biberon du mensonge et de la peur irrationnelle. Vraiment, je ne comprends pas ce qui se passe … soupirs !

Un rejet de la mondialisation en France à 45% (et non à 75%) – plus que dans le reste de l’Europe

La bonne nouvelle dans cette chronique de ce matin, c’est que non ! il n’y a pas 75% de personnes, chiffre absolument farfelu, qui rejettent la mondialisation. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il y en a quand-même 45%, certainement un chiffre suffisant pour paraître comme des dinosaures apeurés, pessimistes et irrationnels aux yeux du monde.

Europe : 67% des Allemands jugent la mondialisation bénéfique

Et surtout aux yeux de nos camarades germaniques, qui sont près de 67% à penser que cette mondialisation est bénéfique. Il est vrai qu’ils y sont assez gagnants, à force de travail et d’adaptation, et que nous avons un peu moins de succès internationaux, même si le potentiel du pays et de son économie est assez fort (et très mal utilisé).

Une lacune : il n’est pas précisé (mais avons-nous ces chiffres ?) quelle proportion de ces 45% se précipite tous les samedis dans les hypermarchés pour y acheter en masse des produits fabriqués en Chine afin de faire de bonnes affaires.

Cela fera peut-être l’objet d’une prochaine émission…

Le vrai/faux de l’Europe : est-il vrai que 75% des Français sont opposés à la mondialisation ? (via @f_inter)

Diplômée de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille et Lauréate de la Bourse René Payot, elle a présenté durant 5 ans les journaux de France Inter, avant de devenir reporter au service des Informations générales, puis grand reporter au service Etranger de France Inter. Depuis 1998, elle est spécialisée dans les questions européennes.

Yann Gourvennec
Follow me

Yann Gourvennec

Yann Gourvennec created visionarymarketing.com in 1996. He is a speaker and author of 6 books. In 2014 he went from intrapreneur to entrepreneur, when he created his digital marketing agency. ———————————————————— Yann Gourvennec a créé visionarymarketing.com en 1996. Il est conférencier et auteur de 6 livres. En 2014, il est passé d'intrapreneur à entrepreneur en créant son agence de marketing numérique. More »

Comments

Bouton retour en haut de la page

En savoir plus sur Marketing and Innovation

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading