marketing digital

Marc Rougier de Scoop’it : à l’origine de la curation il y a l’infobésité

Lors de ce petit déjeuner sur la curation de contenus Marc Rougier, co-fondateur de Scoop’it Marc a rappelé les fondements du marketing de contenu, “qui transforme les marques en médias”. Dans une présentation claire et directe il a insisté sur le rôle de l’infobésite à l’origine de la fonction de curation.

Marc Rougier de Scoop’it : « à l’origine de la curation, l’infobésité ! »

Marc Rougier de Scoop'it : "à l'origine de la curation, l'infobésité !"
Marc Rougier de Scoop’it : « à l’origine de la curation, l’infobésité ! »

 

A l’origine de la curation : l’infobésité “Le curateur est une fonction qui existe depuis toujours, mais la nouveauté est l’infobésité qui nous submerge et qui pose 2 problèmes” a livré Marc en guise d’introduction :

  • si tout le monde peut parler, comment qualifier le contenu ?
  • si tout le monde peut parler, comment puis-je me faire entendre ?

Nous eussions pu ajouter : “si tout le monde peut parler, dois-je pour autant tout écouter ?

La réponse est de ramener l’humain dans ce processus, “cet être humain c’est le curateur, qui va compenser les lacunes du moteur de recherche”. La frontière entre l’écrivain et le lecteur s’est brouillée, et le curateur apporte à nouveau de l’organisation dans ce contenu.  “Cet être humain qui revient dans le jeu est non seulement une nécessité mais une opportunité de gagner une voix, une réputation et une visibilité” a dit Marc Rougier.

Comment ça marche ? Il faut comprendre pour cela “les enjeux des entreprises dans le Web social : Les barrières à l’animation des comptes Twitter ou Facebook sont assez basses. Mais quand on fait du Marketing on a l’habitude de travailler, classiquement, sur les mesures de ROI, or dans le Web social, a dit Marc, on ne le sait, même si on a du mal à se dire qu’on pourrait passer à côté des 4.5 milliards d’Internaute. Par contre, ce qu’on sait faire, c’est créer de ‘l’engagement’ et même si on ne sait pas comment faire pour lui donner une valeur comptable on est sûr que c’est quelque chose d’important”. Les différentes étapes des entreprises dans le Web social :

  1. ne rien faire (et il y a encore quelques entreprises françaises qui en sont encore là) ;
  2. écouter passivement ;
  3. “réagir à ce qui se dit” et beaucoup d’entreprises sont déjà là a dit Marc ;
  4. La vraie façon d’agir est de “nourrir l’auditoire de façon proactive” et il “faut que les marques et les entreprises deviennent des médias”. Pour cela il faut raconter des histoires et donc apporter des stratégies de contenu.

… Il faut donc une stratégie de contenus. Qu’est-ce qu’un bon contenu ?

  • C’est un contenu qui a de la valeur ;
  • qui résoud des problèmes et qui apporte quelque chose à son lecteur ;
  • qui soit cohérent par rapport à votre image et votre mission ;
  • et qu’il soit dynamique.

Le Web social est très “gourmand” pour reprendre les termes de Marc, il faut donc le nourrir plusieurs fois par jour.

Alors … comment créer ce contenu ?

  • C’est très difficile pour les entreprises et c’est là qu’intervient l’opportunité de la curation ;
  • Ce contenu ne peut toujours être créé ex nihilo ;
  • On peut “augmenter le contenu éditorial en curant les contenus des autres”.

Que faire ? 4 choses principales

  1. définir les thèmes : il ne faut pas pousser les valeurs Corporate, entretenir son écosystème ;
  2. Sources : c’est un métier, il faut organiser et saisir l’opportunité de saisir les bons contenus ;
  3. Il faut aussi une  bonne ligne éditoriale et ajouter un style à son contenu
  4. Une stratégie de diffusion, soit en interne (partage de connaissances) on en externe (communication).

Il faut donc se poser ces questions qui sont assez simples et qui sont à l’origine de la création de Scoop’it, qui n’est pas un outil automatique mais qui permet d’assister le travail de sélection et d’éditorialisation et de partage du contenu. l’offre ouverte au public a été lancée il y a 13 mois et a plus de 1000 clients premium entreprise et a réalisé 6 millions de visites en 13 mois. L’outil existe aussi en mode privé. La société a été fondée à Toulouse et est également présente à San Francisco, où se trouve son autre co-fondateur, Guillaume de Cugis. EDF.com, La Poste et Orange font partie des clients. J’ai d’ailleurs témoigné sur mon expérience avec inside.orange.com.

Yann Gourvennec
Follow me
Les derniers articles par Yann Gourvennec (tout voir)

Yann Gourvennec

Yann Gourvennec created visionarymarketing.com in 1996. He is a speaker and author of 6 books. In 2014 he went from intrapreneur to entrepreneur, when he created his digital marketing agency. ———————————————————— Yann Gourvennec a créé visionarymarketing.com en 1996. Il est conférencier et auteur de 6 livres. En 2014, il est passé d'intrapreneur à entrepreneur en créant son agence de marketing numérique. More »

15 commentaires

  1. Merci pour ce compte rendu précis et ultra rapide! Merci à tous aussi pour l’échange!

    (Petite précision: c’est 6 M de visiteurs unique par mois (le 13ième mois après le lancement))

Bouton retour en haut de la page