méthode Coué : un guide pour sportifs … et managers !

Connaissez-vous la méthode Coué ? Alors qu’il suscite un regain d’intérêt à Nancy (voir le congrès international sur ce thème qui a eu lieu le weekend dernier), la ville où il est mort en 1926 à l’âge de 69 ans, Émile Coué, inventeur de la méthode du même nom est en même temps connu et raillé : « c’est la méthode Coué » étant même devenue une expression péjorative pour signifier qu’on essaie de se convaincre soi-même pour des faits qui n’existent pas.

La méthode Coué en 5 grands postulats à l’adresse des managers

Et pourtant, la méthode Coué est l’apprentissage de l’optimisme, la base de ce que l’on nomme plus scientifiquement la sophrologie (du grec ancien : SOS = harmonie, PHREN = conscience et logos = étude ; une science pour certains, une pseudo-science pour d’autres je vous laisse débattre) et le fondement des méthodologies utilisées par les entraîneurs sportifs pour inciter les joueurs à se dépasser.

Le fond de cette méthode est de dissocier volonté et imagination, en mettant cette dernière au-dessus de la première. Aussi, loin de se moquer de M. Coué, nous ferions mieux de le lire (ou relire), et de nous répéter tous les matins que  » Tous les jours et à tous points de vue, je vais [nous allons] de mieux en mieux », et sortir de notre marasme (voir mon rapport de la semaine dernière aux universités du MEDEF). D’ailleurs est-il surprenant que M. Coué ait connu plus de succès de son vivant en Grande-Bretagne et en Amérique qu’en France ?

Quelques extraits de la méthode Coué : l’autosuggestion consciente (la méthode est issue puis dissociée des travaux de Charcot à la Salpêtrière, sur l’hypnose. Coué a voulu créer une sorte d’hypnose consciente, plus douce et plus respectueuse).

“5 grands postulats de base de la méthode Coué :

  1. Une pensée, bonne ou mauvaise, que nous avons en tête est pour nous la réalité, et a tendance à se réaliser. (Cf. ci-dessus : imaginer la chute) ;
  2. La première faculté de l’homme est l’imagination ;
  3. Quand il y a lutte entre l’imagination et la volonté, c’est toujours l’imagination qui l’emporte sans aucune exception ;
  4. Lorsque la volonté et l’imagination sont en accord, elles font plus que s’ajouter, elles se multiplient. (C’est une image pour illustrer la force de cette alliance) ;
  5. L’imagination peut être conduite ;

Émile Coué formalise sa méthode en une phrase et engage ses patients à répéter vingt fois de suite et trois fois par jours :  » Tous les jours et à tous points de vue, je vais de mieux en mieux » ”

Ce passage est tiré du site très bien fait dédié à la méthode Coué : methodecoue.com

N.B. : Coué est aussi l’initiateur et le concepteur de l’effet placebo.

Yann Gourvennec
Follow me