le paradoxe facebook : être visible et rester caché !

La lecture du jour …C’est, sur le blog de Michael Tartar, l’histoire passionnante de Cristelle qui a expliqué à Michael pourquoi elle a supprimé son compte Facebook et pourquoi elle ne le regrette pas !

Le paradoxe Facebook : vivre heureux et visible et rester caché

De septembre 2009 à juin 2011 en France, la part des internautes de 35 à 44 ans gérant un profil de réseau social, a cru de 85,7% selon l’étude Global Web Index. Depuis février 2011, Facebook a même dépassé les 20 millions d’utilisateurs. Le réseau social numéro 1 dans le monde connait donc une progression sans résistance dans notre pays. Et pourtant, quelques irréductibles s’opposent à l’envahisseur.

 

« J’ai la chance d’en connaître une dans mon entourage proche : Cristelle qui dans un premier temps a succombé aux charmes de Facebook, a finalement décidé de fermer son compte et annonce aujourd’hui : « cela ne me manque pas ».

Alors que Facebook vient d’annoncer le 20 septembre 2011 lors de sa conférence F8 la nouvelle Timeline et un Open Graph offrant toujours plus d’accès aux données des utilisateurs de son service, j’ai voulu comprendre comment Cristelle a décidé d’ouvrir, puis finalement de fermer son compte Facebook, et plus généralement comment l’entreprise qui souhaite s’engager sur les médias sociaux, peut tirer profit de cette expérience. »

via J’ai supprimé mon compte Facebook et ça ne me manque pas « Michaël Tartar.

Yann Gourvennec
Follow me