Dossier Environnement de travail du futur

Nous publions sur les pages de Visionary marketing, à compter de février 2020, une série complète sur l’Environnement de Travail numérique du futur. Technologie, innovation et digital, mais aussi organisation et ressources humaines, sont au centre de cette enquête qui pose les questions fondamentales de nos environnements de travail et de la façon dont leur évolution transforme déjà et transformera dès demain le travail des employés du monde entier. 

Environnement de travail

Sommaire du dossier environnement du travail du futur en partenariat avec Selceon

1/ Métiers de l’IT : des DSI chahutées mais pas menacées de disparition

métiers ITLa décennie écoulée aura été éprouvante pour la DSI, mise à mal par l’accessibilité des outils numériques aux métiers (shadow IT). Pourtant, l’IT est un des éléments fondamentaux de la transformation des entreprises et des modèles économiques. Et ses métiers sont fortement demandés.

2/ Digital workplace ultramoderne vs environnement de travail traditionaliste

La « digital Workplace » est au centre du décollage des usages synchrones de la collaboration qui se généralise après des années d’évangélisation. A l’opposé, les grands comptes ne sont pas encore prêts à accepter que “le travail à distance dépasse un ou deux jours”, même pendant la grève.

3/ Pourquoi toutes les entreprises doivent miser sur l’informatique

Depuis le IT doesn’t matter de Nicholas Carr de 2002, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Au point de faire dire à certains que l’informatique est devenue le métier de toutes les entreprises. Voyons ici pourquoi la situation s’est complètement inversée en à peine vingt ans au point de contredire totalement Nicholas Carr. 

4/ Innovation : les critiques à l’égard des DSI

Le temps a changé la perception de l’IT par les utilisateurs, qui ne la considèrent plus comme un animal étrange (car elle est devenue banale). Ce n’est pas pour autant que les critiques ont arrêté de fuser à l’égard de la DSI. Critiques sont-elles justifiées ? C’est l’enquête du jour, réalisée dans le cadre de notre dossier sur l’Environnement de Travail du futur avec notre sponsor Selceon, et l’interview de son co-fondateur Eric Tavidian.

5/ Les 3 enjeux de la mise en œuvre de la Digital Workplace

La matinale IT for business du 26 février 2020 dédiée à la Digital Workplace a été riche d’enseignements. Commençons ici avec le témoignage d’André Wei, CTO de Chantelle, qui a évoqué les enjeux de la Digital Workplace de demain avec beaucoup de pertinence.

6/ Le développement viral du télétravail par temps de confinement

Coronavirus télétravailAvec l’arrivée du confinement, le télétravail est sur toutes les lèvres depuis quelques jours. Et même depuis quelques mois car nous avons enchaîné les difficultés : grèves et incidents à répétition, et maintenant cerise sur le gâteau, le coronavirus qui depuis hier soir nous a renvoyé à la maison, et ceci pour une durée minimum de 15 jours.

7/ Crise coronavirus : un impact durable sur les méthodes de travail

La période de confinement actuelle aura-t-elle un impact durable sur les méthodes de travail ? C’est bien possible si on en croit le retour d’expérience de Didier Pawlak, DSI du groupe Pénélope que je viens d’interviewer. 

 

8/Les utilisateurs moteur de la digital workplace

Les utilisateurs sont le véritable moteur de la transformation digitale en matière de Digital Workplace. Quiconque en aurait douté trouvera la contradiction dans ce témoignage qui est la suite de mon reportage sur la Digital Workplace à l’issue de la conférence organisée par IT for business fin février. 

9/ La transformation digitale s’est-elle accélérée sous l’effet du coronavirus ?

La transformation digitale s’est-elle accélérée sous l’effet du coronavirus ? Et pourtant. Au-delà des impacts négatifs immédiats sur l’économie, si on se force à prendre un peu de recul, la crise actuelle, entre autres choses, a eu pour effet de faire décoller le télétravail de manière systématique et brutale.

10/ Zoom ou la pandémie de Webconférence par temps de confinement

Je suis tombé sur cet article de Simon Pitt, responsable du digital à la BBC, qui met les points sur les “i” à propos de l’utilisation de Zoom, l’application de Webconférence qui a conquis le monde par temps de confinement.

11/ Android est-il déjà le système d’exploitation (OS) du futur ?

L’évolution du PC et des systèmes d’exploitation n’est pas neutre, il s’agit d’un phénomène de fond qui va tout changer et notamment la façon dont on gère la sécurité au travers du réseau. 

12/ Poste de travail virtuel (VDI) : votre ordinateur dans le nuage

Un sujet de la high-tech passionnant même s’il est « légèrement » technique, et un bon exercice d’histoire de la technologie qui est très éclairant sur le temps long de l’innovation.

13/ EDF : la Digital Workplace change les habitudes des collaborateurs

Avec ce balayage rapide de la mise en œuvre de la Digital Workplace à EDF, nous clôturons ici notre reportage sur la Digital Workplace à l’issue de la matinale organisée par IT for business en début d’année 2020.

 

Pourquoi un dossier sur l’environnement de travail ?

Dans ce dossier, nous essayons de toucher en fait à toutes les facettes de l’innovation et de l’impact de la technologie sur l’environnement de travail. Nous allons regarder des aspects plus technologiques que d’autres, mais aussi organisationnels, humains, de formation de compétences, d’évolution du monde du travail, etc.

environnement de travail
un environnement de travail qui a bien évolué en quelques années et ce n’est pas fini

Un dossier sur l’environnement de travail sous tous les angles

Ce dossier est également conçu comme un travail vivant qui pourra évoluer au fil des discussions et des implications que nous aurons avec les différents acteurs que nous interviewerons pour peupler et animer ce dossier.


Ce dossier est réalisé en partenariat avec Selceon, nouvel acteur depuis 2016 de la virtualisation du poste de travail. Selceon a été créée par deux pionniers du domaine, responsables de l’introduction des premières technologies Citrix en France il y a plus de 20 ans. Leur vision technologique mais aussi organisationnelle et humaine sera mise à contribution dans ce dossier de façon à bénéficier de leurs éclairages.


L’environnement de travail commence avec le poste de travail

Votre environnement de travail est avant tout, de nos jours, composé d’un  » poste de travail « . Cela peut paraître évident à ceux qui n’auraient jamais connu les périodes initiales de l’informatisation des entreprises et pourtant. L’ordinateur personnel est né en 1982 et avant cette date, pas de machine surpuissante sur les bureaux, pas de messageries automatisées, pas d’outils de collaboration.

La publicité IBM des années 1980 sur le PC AT avec Charlot. le « poste de travail » à mettre sur chaque bureau était né (le PC /AT était déjà la deuxième génération). Des innovations majeures sont à l’œuvre de nos jours qui risquent de reléguer cette vidéo — encore compréhensible aujourd’hui — au musée.

Si l’on omet les privilégiés qui ont pu même se saisir des technologies portables dès le début des années 90, les PC ne sont arrivés sur les plans de travail que progressivement pour la grande masse des utilisateurs.

environnement de travail du futurDepuis lors, le paysage des employés, cadres et même des dirigeants à radicalement changé.

Une indication sur la perception du travail

À tel point, que cette notion de « poste de travail » est, quand on y pense, une manière-même de voir les métiers des professions dites intellectuelles d’une manière complètement différente.

Un poste de travail, à l’origine, était destiné à un ouvrier. le cadre, quant à lui, comme son nom l’indique, « encadrait » et consacrait la plupart de son temps aux fonctions de management.

Les cadres supérieurs aussi ont « un poste de travail »

Les informaticiens et maîtres d’ouvrages qui ont été à l’origine de la mise en œuvre du mail dans les entreprises au plus haut niveau de management connaissent bien cette charnière, à la fin des années 80, où les cadres se sont mis à utiliser leurs « postes de travail ». Une réappropriation d’un outil préalablement cantonné aux secrétaires et aux assistant·e·s.

environnement de travail du futurCe poste de travail au fil du temps a évolué, et on pourra se poser la question de savoir quel est notre rapport à ce « poste de travail » (comme nous le signalons ci-dessus, le poste de travail est-il s’est-il imposé de manière subreptice et perverse aux professions dites intellectuelles de façon à les remettre au niveau des professions intermédiaires et des ouvriers du « travail en miettes » des années 50 ).

Ici on se posera des questions à la fois sur les investissements dans les postes de travail, mais aussi sur les logiciels qu’on y installe, voire leur remplacement futur (et même actuel pour partie) par des outils de mobilité plus puissants, plus modulaires, plus conviviaux, bref ! plus grand public… On pourra se poser également la question de savoir à quoi ce poste de travail pourra ressembler demain ; un demain plus ou moins proche selon les questions et les circonstances.

La virtualisation du poste de travail : le poste de travail dans le nuage

Deuxième thème, la virtualisation du poste de travail qui si elle n’est pas nouvelle, est un sujet de plus en plus central, 10 ans après la généralisation du cloud computing qui fait que l’utilisation des ordinateurs et logiciels dans le nuage devient naturelle. La situation d’aujoud’hui s’est complètement inversée. C’est le cloud qui devient la norm et non plus le poste de travail fixe.

Cette virtualisation peut intervenir à différents niveaux mais il s’agit également d’un sujet qui, pour le poste de travail et son utilisateur, est également lié à des mouvements observés sur le grand public, telle la généralisation des terminaux Android et Chrome qui font que l’on retrouve la technologie mobile derrière à peu près tous les écrans possibles et imaginables. Les utilisateurs se sont habitués à cela, l’impact dans le monde du travail ne sera pas neutre.

Quelle est la place de la DSI dans l’évolution de l’environnement de travail de demain

La place de la DSI est également une question de choix pour ce dossier avec son avenir, mais également son changement radical de destination, de formation, de choix et d’accompagnement pour l’utilisateur final. il n’est d’endroit où, quand on évoque la DSI, on ne voit les épaules des utilisateurs se hausser.

Parfois, avec une bonne dose de mauvaise foi.

environnement de travail
La caricature de la relation entre IT et utilisateurs. Il est temps de changer les mentalités et d’enterrer la hache de guerre

La DSI point focal des critiques des utilisateurs

Le DSI est donc le point central de toutes les critiques, celui vers qui tout le monde se tourne pour pouvoir moderniser l’entreprise, en même temps que tout les utilisateurs, sauf exception, nient l’importance de son travail ou le minimisent.

Quoi qu’il en soit, ce rôle des DSI (existeront-elles encore demain ?) sera bien différent de celui qui leur était dévolu il y a encore quelques années. Cela est-il une bonne chose ? Les DSI pourront-ils survivre à ces défis posés par le cloud computing, le BYOD et autres sujets connexes ?

Une interrogation sur la capacité des équipes à travailler ensemble

Il ne s’agit pas d’une question rhétorique, mais d’une interrogation centrale car de la capacité des équipes à bien travailler ensemble, dépend la productivité des entreprises de demain. Ce sujet est fondamental pour ce qui concerne l’innovation. Nous pourrons en débattre.

Les questions d’organisation au cœur des sujets de l’environnement de travail

Les questions d’organisation ne seront pas en reste car l’innovation a un impact indéniable sur le fonctionnement du monde du travail. L’innovation a-t-elle pour but notamment, c’est une crainte répandue, de pousser les humains vers l’extérieur ?

Les tâches supérieures pour les humains ?

Quand on évacue la question rapidement en précisant que l’humain va se préoccuper des tâches supérieures et laisser les processus répétitifs à la « machine », cela est-il raisonnable d’un point de vue sociétal et même  économique ?

Comment allons-nous gérer les ressources et les faire monter en compétence ? Tout le monde va-t-il devenir un « analyste symbolique » comme disait Charles Handy à la moitié des années 90 ? ou cela constitue-t-il une utopie qui sera vite balayée par la réalité du terrain ?

Des luddites au 21e siècle ?

environnement de travail du futurVerrons-nous de nouveau les « Luddites » (cf. John Ludd, personnage probablement fictif, sur la droite) se dresser contre l’intelligence artificielle et refuser l’innovation jusqu’à bloquer l’avancée des entreprises, et peut-être du commerce international ?

Questions cruciales auxquelles nous n’avons pas de réponses simples à offrir et qui nécessiteront de la recherche approfondie.

Quel environnement de travail dans nos organisations du futur ?

L’avenir du travail est également au cœur des questions liées aux innovations technologiques et à leur mise en place. C’est la technologie qui rend, par exemple, possible le télétravail, pour lequel la France compte à peu près la même proportion que les travailleurs de l’Europe.

Cependant, le télétravail y reste informel dans 6 cas sur 10, ce que l’on appelle le télétravail gris. Comment expliquer ce décalage ? Faut-il le rattraper ou au contraire justifier une quelconque « exception culturelle » qui permettrait de justifier une manière différente de travailler ici qu’ailleurs ?

Quels sont les innovations qui vont permettre de repousser les frontières du travail de demain ? Pourrons-nous envisager un jour de cesser les mouvements pendulaires pour travailler différemment et en différents lieux ? Voici quelques-unes des questions que nous envisagerons au cours de ce dossier