A la uneéconomie et numérique

Les tendances du marché de l’emploi en Europe

Quelles sont les nouvelles tendances en matière de recrutement en Europe et notamment les emplois les plus recherchés ? Cette semaine, nous avons eu l’occasion de discuter avec Anastasiia Khyzhniak, directrice du développement des talents chez Jooble. Nous avons pu nous faire une idée des tendances de l’emploi qui transforment le marché du travail aujourd’hui et à l’avenir.  Notez que ce billet (#transparence) est produit en collaboration avec Jooble. Jooble est une société ukrainienne.

Emplois recherchés, tendances du marché, quelles sont les régions d’Europe les plus attractives en matière d’emploi ?

Emplois recherchés, tendances du marché, quelles sont les régions d’Europe les plus attractives en matière d’emploi ?
Emplois recherchés, tendances du marché, quelles sont les régions d’Europe les plus attractives en matière d’emploi ?

Anastasiia Khyzhniak : En termes d’attractivité, plusieurs régions en Europe se démarquent. À notre connaissance, les régions les plus attractives d’Europe en termes d’opportunités d’emploi et de croissance économique se situent en Europe de l’Ouest. Les statistiques de Jooble font apparaître actuellement 4 105 000 offres d’emploi en Europe en juillet 2023. Les 5 pays les plus attractifs y sont la France, l’Allemagne, l’Angleterre, les Pays-Bas et l’Italie, qui représentent ensemble environ 75 % de toutes les offres d’emploi en Europe. Ces pays disposent d’économies solides, de secteurs industriels diversifiés et attirent un grand nombre d’entreprises internationales. Les pays nordiques, tels que la Suède, la Norvège et le Danemark, sont également très recherchés en raison de leurs solides systèmes de protection sociale et de leur penchant vers l’innovation. Enfin, les économies émergentes de l’Europe de l’Est, comme la Pologne et la République tchèque, suscitent l’attention en raison de leur coût de la vie moins élevé et de leur croissance économique.

Quels sont les emplois les plus recherchés par les entreprises ?

AK : Dans l’ensemble, le marché se rétablit après la pandémie de COVID-19, et les perspectives sont prometteuses, avec un nombre de propositions d’emplois supérieur au nombre de demandeurs d’emploi. En ce qui concerne les tendances, les employeurs à travers l’Europe recherchent un éventail de compétences. Certaines des compétences les plus demandées sur le marché du travail aujourd’hui comprennent la maîtrise du numérique et l’expertise dans des domaines tels que l’analyse de données, l’intelligence artificielle et l’IA. Par exemple, il y a actuellement environ 21 000 offres d’emploi sur Jooble dans ces secteurs à travers l’Europe.

La demande de professionnels compétents en développement logiciel, en programmation et en cybersécurité est également en hausse. Mais avant tout, les entreprises recherchent de l’adaptabilité et de la curiosité chez les candidats. En effet, le monde change très rapidement en ce moment, et les employés les plus recherchés seront ceux capables d’explorer de nouveaux sujets pour le compte de leur entreprise et de modifier leurs modes de travail et approches habituels en fonction des besoins de l’entreprise et des exigences du marché. De plus, les « soft skills » comme l’aisance communicationnelle, la capacité à résoudre des problèmes et de travailler en équipe sont très valorisées par les entreprises. Elles sont essentielles pour maintenir un environnement de travail productif et collaboratif.

Les entreprises peinent-elles à recruter de nouveaux talents ? Lesquels ? Pourquoi ?

AK : Oui, certaines entreprises dans certains secteurs rencontrent des difficultés à recruter de nouveaux talents. Les secteurs tels que la technologie, l’ingénierie, la santé et la finance rencontrent souvent une pénurie de professionnels qualifiés. Une des raisons de cette difficulté est le rythme rapide des avancées technologiques, qui crée une demande pour des compétences pointues qui sont en nombre limité.

De plus, l’évolution démographique et le vieillissement de la population active contribuent à la pénurie de talents dans des domaines spécifiques. De plus, la concurrence pour attirer des professionnels qualifiés est féroce, car les entreprises se disputent le même vivier de candidats qualifiés, ce qui rend difficile l’attraction et la rétention des meilleurs talents.

De manière générale, les compétences numériques sont devenues une exigence cruciale dans divers secteurs. En 2021, environ 77 % de la population de l’UE âgée de 16 à 74 ans possédait des compétences en communication et en collaboration digitales supérieures à la moyenne. Cependant, on observe une fracture numérique, avec les personnes vivant dans les villes démontrant des compétences numériques plus élevées par rapport à celles vivant dans les zones rurales.

Les semaines de 4 jours font la une des journaux. S’agit-il d’une véritable tendance en matière d’emploi ?

AK : Le concept de semaine de travail de 4 jours a attiré l’attention et suscité des discussions ces dernières années. Les résultats de l’expérimentation de la semaine de 4 jours ont été largement positifs dans les pays qui l’ont testée. Les entreprises des États-Unis et de l’Irlande ont plébiscité son succès lors d’un test de 6 mois. Le test du Royaume-Uni est également très réussi, et 92 % des entreprises ayant participé à l’expérience envisagent d’adopter la semaine de 4 jours de manière permanente. L’Écosse et le pays de Galles sont également en voie d’adoption de ce nouveau modèle. Cependant, il est encore trop tôt pour affirmer que cela constitue une tendance majeure sur le marché du travail.

Par exemple, la Belgique a été le premier pays en Europe à légiférer sur la semaine de 4 jours. Une semaine de travail plus courte est désormais également une possibilité dans des pays tels que le Portugal, le Royaume-Uni, l’Islande, l’Espagne, l’Irlande et la Lituanie.

Il reste à voir si ce concept gagnera davantage d’adhésion et deviendra une pratique plus répandue à l’avenir. Pour être franche, je voudrais bien essayer cette nouvelle façon de travailler. Cependant, outre l’ajout de nouveaux pays à l’expérimentation, de nombreuses entreprises ont encore peur de se lancer. Le passage vers une semaine de travail de 4 jours peut sembler irréversible. Si vous avez déjà lancé l’expérience, revenir à 5 jours de travail ensuite pourrait être perçu comme démoralisant pour les employés.

Tendances de l’emploi : les jeunes candidats sont-ils plus exigeants ?

AK : Les attentes et les exigences des jeunes demandeurs d’emploi sur le marché du travail ont en effet évolué ces dernières années. La jeune génération a été fortement touchée par le chômage lié à la pandémie — les personnes de 29 ans et moins ont subi des pertes d’emploi et ont rencontré des difficultés à trouver rapidement un nouveau poste. Mais maintenant, la situation s’améliore et les données récentes de l’UE27 indiquent que le taux de chômage des jeunes est de 13,8 % en avril 2023.

Plus généralement, j’aimerais mentionner que les générations plus jeunes, comme les milléniaux et la génération Z, mettent souvent la priorité sur des facteurs tels que l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, les accords sur la flexibilité du travail, les opportunités de développement professionnel et donner un sens à leur travail. L’une des principales raisons en est que la confiance dans les États est en train de diminuer au profit des entreprises et des entrepreneurs. Les jeunes candidats portent un regard plus attentif sur les entreprises avec lesquelles ils vont travailler, l’engagement social des PDG et du top management de l’entreprise ciblée. Ils attachent également une grande valeur à la culture d’entreprise et à un environnement de travail positif. En conséquence, les entreprises adaptent leurs stratégies de recrutement et leurs avantages sociaux pour répondre à ces préférences en évolution et attirer les jeunes talents.

Travail à domicile ou travail de bureau : derrière le battage médiatique, quelles sont les véritables tendances en matière d’emploi ?

AK : La pandémie de COVID-19 a considérablement accéléré l’adoption d’accords en faveur du télétravail et du travail à domicile dans toute l’Europe. Maintenant que les bureaux sont à nouveau ouverts, la question se pose de savoir si cela restera aussi populaire. Alors que le travail à distance était initialement devenu une nécessité en raison de la pandémie, il est désormais un choix standard dans de nombreuses entreprises. Les modèles de travail hybrides, combinant le travail à distance et le travail au bureau, gagnent en popularité, car ils offrent flexibilité et meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

En évoquant cela, il faut indiquer que Jooble est devenu une entreprise entièrement axée sur le travail à distance depuis 2021. La transition vers un travail 100 % à distance a permis à l’entreprise de recruter des professionnels basés dans différentes villes ou pays, de manière complètement transparente.

Avec la généralisation du vaccin, le nombre d’employés travaillant à domicile a diminué. Le taux le plus élevé d’emplois à distance en Europe se trouve au Royaume-Uni. Cela est surtout le cas dans les entreprises moyennes et grandes. 

Cependant, il est important de noter que le travail à distance peut ne pas convenir à tous les secteurs ni à tous les postes. Certaines professions qui nécessitent une présence physique ou le travail en équipe, comme la fabrication ou les soins de santé, dépendent encore largement du travail sur un lieu physique. Dans l’ensemble, la véritable tendance est une transition vers des modalités de travail plus flexibles, les entreprises adoptant des modèles hybrides pour répondre aux besoins et aux préférences diverses de leurs employés.

De nombreuses entreprises explorent désormais l’impact du travail à distance ou hybride sur la productivité, la dynamique d’équipe, le sens à donner au travail et l’attachement des employés à leur entreprise.

Il existe une théorie selon laquelle les gens ne remarquent pas autant les changements qui interviennent dans l’entreprise lorsqu’ils travaillent à distance, car leur perception de l’environnement de travail serait déformée. Par conséquent, les entreprises doivent continuer à chercher des moyens d’établir des liens plus significatifs avec leurs employés distants.

Si nous prenons Jooble en exemple, alors le COVID nous a préparés au travail à distance et nous a donné la possibilité de nous regrouper rapidement dans le chaos des premiers jours de l’invasion de l’Ukraine en 2022. Selon les sondages, la plupart des personnes en Ukraine déclarent se sentir plus en sécurité à la maison en raison du danger. En même temps, nous constatons chez les gens un besoin accru de communication interpersonnelle avec leurs collègues, ce qui est plus facile au bureau.

Emplois recherchés en Europe, tendances du marché de l'emploi
Anastasiia Khyzhniak, directrice du développement des talents chez Jooble, a eu la gentillesse de nous faire part de son point de vue sur les nouvelles tendances de l’emploi en Europe, des emplois et des compétences les plus recherchés.

À propos de Jooble

Fondé il y a 16 ans, Jooble est un agrégateur d’emplois international qui facilite la recherche d’emplois pour les candidats et le recrutement pour les employeurs dans 67 pays. Jooble est classé parmi les 10 plateformes les plus visitées en France et dans le monde entier, selon la statistique SimilarWeb. Chaque mois, Jooble accueille environ 2,5 millions de visiteurs en France, permettant de trouver rapidement des opportunités professionnelles pertinentes.

Emplois recherchés en Europe, tendances du marché de l'emploi
Emplois recherchés et autres tendances par Visionary Marketing — télécharger l’infographie
Yann Gourvennec
Follow me

Yann Gourvennec

Yann Gourvennec created visionarymarketing.com in 1996. He is a speaker and author of 6 books. In 2014 he went from intrapreneur to entrepreneur, when he created his digital marketing agency. ———————————————————— Yann Gourvennec a créé visionarymarketing.com en 1996. Il est conférencier et auteur de 6 livres. En 2014, il est passé d'intrapreneur à entrepreneur en créant son agence de marketing numérique. More »

Comments

Bouton retour en haut de la page

En savoir plus sur Marketing and Innovation

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading