Search

livres marketing

La Chine peut-elle nous donner une leçon de management ?

Le management à la française pourrait bien avoir besoin d’une bonne leçon administrée par les Chinois. Qui aurait prédit cela il y a à peine 40 ans ? Après les tribulations d’un Chinois en Chine, voici le voyage de Montaigne en Chine. Changement d’auteur et de siècle et une bonne leçon de management au passage, offerte par nos confrères chinois. Voici quelques réflexions agrémentées d’une invitation à un événement LinkedIn pour en savoir plus sur la manière dont Haier est devenu leader mondial après avoir frôlé la faillite.

Et si les Chinois nous donnaient une bonne leçon de management ?

Les Chinois pourraient bien être capables de nous donner une leçon de management. Petit détour littéraire avec ce voyage fictif de Montaigne en Chine — image produite avec l’application Mid Journey

Management chinois et journal du voyage de Michel de Montaigne

Montaigne n’est jamais allé en Chine. N’y voyait-il que chinoiseries pittoresques ? Pensait-il qu’il n’avait rien à y apprendre ? Refusait-il de s’y rendre pour marquer son opposition au système politique de la dynastie Ming ?

Bien sûr que non.

Montaigne ne connaissait pas la Chine

Si la Chine n’est mentionnée que deux fois dans les Essais, c’est surtout parce qu’elle était encore largement méconnue en France à la fin du 16 ᵉ siècle.

Nous autres Occidentaux du 21 ᵉ siècle avons en revanche à portée de souris toutes les informations nécessaires. Pourtant, il nous est toujours bien difficile de nous faire une représentation nuancée de la Chine.

Le drapeau de la Chine a dû changer depuis Montaigne

Certains y ont vu un eldorado. Ce sont les premiers à s’en détourner. Depuis que les vents glaciaux de la pandémie et des tensions diplomatiques ont commencé à se déchaîner.

La primauté économique de l’Occident, douillette, mais fragile

D’autres, enveloppés dans l’illusion douillette d’une primauté économique supposée acquise de l’Occident, ne daignent pas la regarder.

Ces deux attitudes extrêmes empêchent de comprendre quelle est la Chine d’aujourd’hui.

Pour quiconque aspire à être un honnête homme, c’est malheureux. Mais plus prosaïquement, c’est aussi dommageable pour le manager ou l’entrepreneur en quête d’inspiration. Il risque de passer à côté d’idées nouvelles qui pourraient l’aider à mieux travailler avec ses équipes.

Qu’est-ce que les Chinois pourraient bien nous apprendre en matière de management ?

Après le décollage économique de la Chine à partir des années 1980, et plus encore depuis l’entrée du pays dans l’OMC en 2001, la Chine a été perçue en Occident comme l’« usine du monde ». Aujourd’hui, cette réalité est largement reconnue par tous.

Plus récemment, il est apparu que la Chine est également devenue une nation d’innovation technologique. Par exemple, elle est devenue le pays qui dépose le plus de demandes de brevets internationaux.

Le management : le domaine où on n’attendait pas la Chine

Mais s’il est un domaine dans lequel on n’attendait pas la Chine, c’est bien celui de l’innovation en management. Le mot même de « management » évoque immédiatement l’univers anglo-saxon (même s’il est d’origine française) et des figures telles que Frederick Taylor, Henry Ford, Peter Drucker ou Michael Porter.

Pourtant, au début de ce siècle, une révolution managériale a éclos dans la ville portuaire de Qingdao, à l’est de la Chine, dans un secteur industriel traditionnel s’il en est, celui de l’électroménager.

C’est à la société Haier qu’on le doit, au travers de son modèle, le rendanheyi (人单合一), qui a transformé une entreprise classique en un écosystème entrepreneurial ouvert, laissant la part belle à l’autonomie et à l’auto-organisation des salariés.

Le cas Haier

En 2005, le patron de Haier, Zhang Ruimin, prit la décision radicale de transformer son entreprise en un ensemble de 2.000 unités autonomes, habilitées à gérer leur propre compte de résultat, à embaucher leur personnel et à prendre leurs propres décisions.

Ces unités allaient progressivement évoluer jusqu’à former, à partir de 2012, un réseau de microentreprises internes, liées entre elles par des relations contractuelles.

Tout salarié d’Haier peut prendre l’initiative de créer une microentreprise.

La méthode Haier, le management chinois en route vers l’excellence

S’il parvient à démontrer l’existence d’un besoin utilisateur, il peut constituer un dossier incluant la définition d’objectifs et la constitution d’une équipe. Si son dossier est sélectionné, Haier débloque un budget et le salarié peut constituer sa microentreprise.

Au sein de cette organisation hyperflexible, une nouvelle évolution s’est opérée dans les années récentes. Elle est arrivée avec la mise en place de plateformes ouvertes sur l’extérieur.

Ces plateformes proposent aux microentreprises des services de support (RH, logistique, approvisionnement…). Elles favorisent les coopérations entre fournisseurs internes et externes.

La plateforme d’approvisionnement COSMOPlat. Source : Haier

Un livre et un événement pour en savoir plus

À une époque où soufflent les vents mauvais de la discorde internationale et où grandit l’incompréhension, il nous apparaît plus que jamais urgent pour chacun d’entre nous de suivre l’exemple de Michel de Montaigne et de « frotter et limer sa cervelle contre celle d’aultruy ».

C’est ce à quoi mon ami Youssouf Chotia et moi-même souhaitons vous inviter à notre tour, au travers de l’ouvrage que nous co-écrivons, consacré aux méthodes managériales venues de Chine, management made in China, à paraître en fin d’année. D’ici là, nous vous proposons de nous retrouver pour en discuter à l’occasion d’un événement animé par Visionary Marketing le 4 octobre 2022 à 18 h 30 sur LinkedIn.

Diplômé HEC Paris et CentraleSupélec, Jérôme Delacroix a débuté sa carrière dans le conseil en management et organisation. Il s’est ensuite tourné vers le marketing, l’écriture et l’entrepreneuriat. Co-auteur du livre en préparation « Management Made in China », il est allé plus de 12 fois en Chine et apprend le chinois mandarin.

Il anime une chaîne YouTube consacrée à l’Internet en Chine ainsi que le blog chinese-management.com.

Jérôme Delacroix

Jérôme Delacroix is a contributor to the Visionary Marketing news website ________ Jérôme Delacroix est auteur invité sur le site d'information Visionary Marketing.

Published by
Jérôme Delacroix

Recent Posts

Les secrets d’un start-upper B2B au succès fulgurant

Faire monter à l'échelle ("scaler" dans le jargon consacré) une start up B2B à l'échelle…

05/12/2022

Une start-up s’attaque à la contrefaçon sur les places de marché

La contrefaçon est une des plus grandes sources d’argent sale de la planète. Et ce…

29/11/2022

10 mythes de l’innovation mis en pièces par Scott Berkun

Les mythes de l’innovation sont si nombreux que Scott Berkun a même déclaré que le…

28/11/2022

Protection des données : état des lieux de la législation européenne

De nouveaux textes réglementaires sur la protection des données, aussi complexes les uns que les…

28/11/2022

Choisir la sobriété numérique plutôt que la subir

La sobriété numérique était parmi les sujets traités le 16 novembre dernier lors de la…

24/11/2022

10 conseils pratiques pour réussir son alignement vente et marketing en B2B

Le smarketing est l’alliance de la vente et du marketing dans un but d’amélioration de…

22/11/2022