Search

collaboration et télétravail

Travail hybride : une brusque et irréversible évolution du monde du travail

L’évolution du monde du travail vers le mode hybride est bien plus qu’un simple changement d’organisation dû à l’arrivée du télétravail. C’est l’entreprise toute entière qui est en train de se transformer, et le métier de manager n’est pas épargné. A terme, c’est le lieu-même du bureau qui va évoluer, pour intégrer tout un tas d’options, y compris AirBnB ! Et le monde du travail n’a pas fini de changer, nous ne reviendrons pas en arrière. C‘est ce que m’a expliqué Barthélemy de Mazenod, co-fondateur de la société m-work, qui accompagne les entreprises dans l’organisation du travail hybride.

Le travail hybride ou la brusque et irrésistible évolution du monde du travail

Ambiance de travail à la maison ? Ou ambiance maison au travail ? Bienvenue dans le travail hybride. Une nouvelle forme d’organisation qui s’est imposée brutalement après la crise sanitaire. Elle traduit une brusque évolution du monde du travail

L’évolution du monde du travail en ces temps post-covid a fait surgir le sujet du « travail hybride ». C’est à dire ni le télétravail, ni le travail au bureau, mais un mélange harmonieux des deux modes de travail.

Evolution du monde du travail vers le mode hybride

Il existe plusieurs modèles de travail hybride. Dans certaines entreprises, le travail à distance (de chez soi ou depuis un tiers lieu) se limite à un seul jour par semaine. Dans d’autres, la part de télétravail et de présentiel est plus équilibrée. Parfois, le salarié peut même choisir le rythme qu’il souhaite adopter.

Le travail hybride peut se conjuguer à d’autres modes de travail, tels que le flex office, le co-working ou le smart office. L’employé hybride n’a donc pas forcément de bureau en propre, dans les locaux de son entreprise. Son espace et ses horaires de travail sont plus flexibles que celui d’un employé travaillant uniquement sur site, ce qui lui permet de gagner en productivité.

source: Talkspirit

ll y a plus d’une forme de travail hybride.

Barthélémy s’est intéressé très tôt à ce sujet. Un thème qu’il aborde désormais de manière très différente par rapport au début de la crise du Covid.

Au tout début, il avait conçu sa start-up pour offrir des services aux lieux physiques et à la transformation du travail.

Son objectif était de proposer des solutions de mise à disposition d’espaces alternatifs de travail qui ne soient pas le domicile ou le bureau standard, mais des espaces de coworking et des tiers-lieux.

Mais la situation a beaucoup changé depuis, la question du renouveau du travail ne se pose plus du tout de la même manière.

La question aujourd’hui n’est plus de savoir si on va faire du télétravail en partie ou tout le temps, mais de savoir comment s’organiser

Le travail hybride s’est donc imposé en très peu de temps à la faveur de cette crise, et le monde professionnel n’est pas près de revenir à son ancien mode de fonctionnement.

Barthélémy s’est ainsi très vite rendu compte que la question n’était plus de savoir si les employés allaient ou non faire du télétravail.

LEs employeurs s’interrogent en effet d’abord sur comment organiser le télétravail, combien de jours par semaine, comment passer l’information d’un collaborateur à l’autre, d’un manager à son collaborateur, etc.

Travail hybride et travail flexible

Le travail hybride amène différents modèles d’organisation

« On peut parler de temps collaboratif et de temps individuel, avec des lieux pour chaque temps » souligne Barthélémy.

Le temps individuel se passe à la maison, en télétravail, et quand a besoin de collaborer, on vient au bureau.

Le travail flexible crée de la mobilité au sein des entreprises

Un collaborateur va par exemple changer d’étage, changer de direction, et travaillera ainsi avec d’autres collaborateurs, avec lesquels normalement il n’aurait pas eu d’interactions.

L’apparition du 4/5e nécessite une organisation adaptée

Les personnes qui sont aux 4/5e collaborent avec des collègues qui sont parfois en télétravail.

Même si les employés sont les premiers concernés, les managers le sont également. Ainsi que les départements RH qui organisent la vie de l’entreprise.

Sans oublier les chefs d’entreprise, dont la volonté est de maintenir la culture d’entreprise. Car celle-ci a été bien secouée pendant la crise.

Le manager doit apprendre à manager dans un nouveau contexte

« Le métier du manager est en train de changer. Il s’est même déjà transformé, car il doit réapprendre à manager dans un contexte où il n’a pas forcément ses collaborateurs sous la main » explique Barthélémy.

Or éviter de faire du micro-management passe par la confiance. Et pour qu’il y ait de la confiance, il faut qu’il y ait transfert d’informations. Que le manager sache que quand un de ses collaborateurs est chez lui, il travaille réellement.

La confiance n’exclut pas un bon contrôle

« Pour lever les barrières et amener la confiance, l’information doit circuler. Cela passe par qui est là, qui fait quoi, à quel moment, et quels sont les sujets sur lesquels les collaborateurs sont en train d’avancer ».

Les outils collaboratifs sont au cœur de l’organisation du travail hybride

Les outils collaboratifs doivent donc être très simples à utiliser.

Ils doivent également s’intégrer dans l’écosystème des outils déjà en place dans les entreprises.

Microsoft et Google sont très présents. Slack se rencontre beaucoup chez les startups et les scaleups.

Les SIRH, outils de gestion RH, sont concernés également car les jours télétravaillés sont souvent soumis à des avantages. Il faut pouvoir restituer l’information et beaucoup d’entreprises s’appuient sur ces outils.

Dans 20 ans, l’entreprise possédera de moins en moins ses bureaux

La tendance est de réduire la superficie des bureaux. Il s’agit de transformer le rôle du bureau en un espace d’accueil, en un espace totem. Le bureau devient un espace symbolique qui porte la marque de l’entreprise et de son activité.

La fonction d’accueil des collaborateurs pour travailler va être déportée vers des tiers-lieux, des espaces de coworking, des espaces privés personnels, ou même du Airbnb professionnel qui existe déjà et qui commence à prendre son envol.

Le monde du travail est en train de changer pour de bon, et nous ne sommes pas près de revenir en arrière

Yann Gourvennec

Yann Gourvennec created visionarymarketing.com in 1996. He is a speaker and author of 6 books. In 2014 he went from intrapreneur to entrepreneur, when he created his digital marketing agency. ———————————————————— Yann Gourvennec a créé visionarymarketing.com en 1996. Il est conférencier et auteur de 6 livres. En 2014, il est passé d'intrapreneur à entrepreneur en créant son agence de marketing numérique.

Published by
Yann Gourvennec

Recent Posts

Les secrets d’un start-upper B2B au succès fulgurant

Faire monter à l'échelle ("scaler" dans le jargon consacré) une start up B2B à l'échelle…

05/12/2022

Une start-up s’attaque à la contrefaçon sur les places de marché

La contrefaçon est une des plus grandes sources d’argent sale de la planète. Et ce…

29/11/2022

10 mythes de l’innovation mis en pièces par Scott Berkun

Les mythes de l’innovation sont si nombreux que Scott Berkun a même déclaré que le…

28/11/2022

Protection des données : état des lieux de la législation européenne

De nouveaux textes réglementaires sur la protection des données, aussi complexes les uns que les…

28/11/2022

Choisir la sobriété numérique plutôt que la subir

La sobriété numérique était parmi les sujets traités le 16 novembre dernier lors de la…

24/11/2022

10 conseils pratiques pour réussir son alignement vente et marketing en B2B

Le smarketing est l’alliance de la vente et du marketing dans un but d’amélioration de…

22/11/2022