Comment la vidéo interactive peut donner vie à vos contenus

La vidéo interactive on en parle mais la voir en action c’est plus rare. Pour ce vendredi qui annonce en quelque sorte un début de commencement ou non de déconfinement, on ne comprend pas trop mais ce n’est pas grave, je vous offre un peu de poésie. En ce printemps où, malheureusement, on ne peut pas aller trop se promener, ni aller visiter les galeries de photos. Voici donc une visite en vidéo interactive de la galerie Thierry Bigaignon

Comment la vidéo interactive peut donner vie à vos contenus

Comment la vidéo interactive peut donner vie à vos contenus
Une vidéo interactive peut donner vie à vos contenus, c’est ce que démontre la galerie de photos Bigaignon

Et je voudrais justement vous partager une  expérience que je dois à Florence Rosenfeld, de l’agence Verbatim, qui est à l’origine d’une initiative interactive sur la vidéo artistique.

Comme elle a la palme du nombre de coups de fil auxquels d’ailleurs, je n’ai pas forcément toujours répondu, je pense que ça valait un peu de temps.

Ceci d’autant plus qu’il y a une idée, une idée que nous-mêmes, il y a quelques années, nous avions eue avec un confrère et malheureusement abandonnée. Il s’agit de vidéo interactive.

En voici donc un exemple (en video ci-dessus). La galerie s’appelle la galerie Bigaignon. C’est une galerie qui est dédiée à la photo contemporaine. On remarquera d’ailleurs au passage à quel point la photo contemporaine essaie de ressembler à la peinture et au dessin.

On commence par arriver dans la galerie, qui est déjà très belle. On regrette de ne pas pouvoir la visiter. On est accueilli par le galeriste qui est dans une scénarisation amusante et qui va nous faire visiter cette galerie avec des photos, comme je l’ai dit, contemporaines et originales.

On aime bien la photo chez Visionary Marketing puisque nous sommes aussi photographe avec antimuseum.com, au passage [pub].

video interactive
notre site de photos https://antimuseum.com

Voici la présentation de l’exposition, toujours par le galeriste qui va nous inviter à visiter trois artistes. On va choisir ici, Ralph Gibson et ses photos iconiques en noir et blanc, et ses cadrages originaux.

Dans cette photo du plongueur, il explique la genèse de l’image qui a été prise en Italie.

3 artistes sont exposés. Ils expliquent leurs approches, leurs choix artistiques. Il y en a même un qui vous expliqué son making of et comment il installe son dispositif pour pouvoir photographier ses photos abstraites. C’est remarquable. On a vraiment l’impression que ce sont des peintures et non pas du tout. Ce sont des photos. Vous pouvez les agrandir également.

Certainement qu’on peut aller encore beaucoup plus loin avec des dispositifs comme ceux là. Mais il y a déjà une idée. Et un gros travail, en fait, car ce genre de projets nécessite de la scénarisation.

Bien entendu, quiconque a fait de la vidéo sait que la vidéo, c’est quelque chose d’assez complexe, donc il faut le faire bien surtout dans des domaines artistiques.

Il y a ainsi des exigences en termes de qualité, de prise de vues, notamment la photo des photos, c’est quelque chose d’assez compliqué à faire.

Comme je l’ai dit, ce n’est pas la fin, mais plutôt le début d’une histoire. Je pense que l’on peut imaginer plein de choses derrière ce dispositif également dans le domaine des entreprises et du marketing.

Il y a encore plein de choses à inventer avec ces dispositifs qui restent complexes et donc l’apanage de professionnels.

Nous espérons que cela vous donnera envie de monter des dispositifs de vidéo interactive, et à défaut, quand vous aurez le droit de sortir, d’aller voir Monsieur Bigaignon.

Yann Gourvennec
Follow me

Comments