Moteur de recherche : Internet redevient humain

Il y a quelques mois, Michael Kohen, co-fondateur du « moteur de recherche humain » Askwonder a visité nos locaux à Paris. Il a débattu avec Yann Gourvennec de l’évolution de la recherche sur Internet. Est-elle plus efficace aujourd’hui, ou lorsque l’homme intervenait ? Aujourd’hui, pour n’importe quelle question, on se tourne vers notre moteur de recherche préféré, Google, qui a la réponse à tout. Est-ce vraiment la solution la plus pratique lorsque l’on est chef d’entreprise et que l’on a pas vraiment le temps de regarder tous les résultats de recherche ? Nous vous présentons aujourd’hui un concept qui a retenu notre attention, le moteur de recherche humain. 

Retour au moteur de recherche humain

moteur de recherche humain

Avant le Web, le savoir et l’information se trouvaient dans les bibliothèques physiques. On marchait dans les différents rayons, on s’arrêtait pour consulter les titres des livres, chercher des auteurs, consulter les index et tourner les pages à la recherche de l’information précieuse qui nous manque…

Maintenant que tout  est disponible en ligne, l’aide et le suivi de la bibliothécaire a disparu petit à petit, et l’on est désormais seul face à son ordinateur, les allées de la bibliothèques ont été remplacées par une simple barre de recherche et l’on scroll désormais les pages de contenus comme on feuilletait autrefois les pavés.

Le concept apporté par Michael Kohen, et c’est ce qui a retenu notre attention, est d’utiliser le digital tout en y réintroduisant l’élément humain, qui est importantissime dans toute recherche. Combiner les deux approches, à la fois la puissance de calcul illimitée des machines et l’itelligence humaines que la meilleure des IA ne peut égaler, semble, au moins en théorie, le meilleur des deux mondes.

Déléguer la recherche pour gagner du temps : une évolution positive ?

La société de Michael, Askwonder, est un service d’information. Il s’agit d’un service qui offre au client l’information dont il a besoin. Michael explique que l’objectif clé de sa société est d’apporter des réponses aux internautes, que ce soit des statistiques, des listes ou de nouvelles inventions.

Interview de Michael Kohen venu présenter sa start-up chez Visionary Marketing

La procédure est très simple : le client pose une question à Askwonder. Ensuite, une équipe de près de 1000 chercheurs basés aux Etats Unis lui donnent une réponse complète comprenant un résumé de tous les résultats trouvés. L’équipe de Kohen est composée de bibliothécaires, journalistes, étudiants, professeurs etc. Ce sont essentiellement des personnes qui ont un certain don pour la recherche. C’est une solution gagnant-gagnant: ceux qui n’ont pas le temps de faire des recherches délèguent la tâche à d’autres, plus spécialisés.

Les cibles principale d’Askwonder sont les cadres occupés, comme les marketeurs, qui n’ont pas de temps à perdre à lire différents articles et cliquer sur des quantités innombrables liens, avant finalement de trouver un chiffre ou quelques statistiques. Le site internet de la solution revendique ainsi plus de 90 000 heures gagnées grâce à cette solution.

Ce concept a certes des avantages indéniables, mais à mon avis est à utiliser avec parcimonie, pour nous, les marketeurs. En effet, il nous arrive tous les jours de rechercher et lire différents articles, livres blancs ou rapports pour ne rien y trouver. Mais cela nous permet à la fois de pratiquer une veille dans différents domaines, et d’alimenter notre curiosité : cela est indispensable pour continuer à apprendre et s’améliorer. Cette évolution a donc toutes les chances d’aider les marketeurs, à condition de ne pas les empêcher de garder un sens de la recherche affuté. Et vous pouvez d’ors et déjà vous améliorer avec un précédent article vous donnant quelques astuces pour faire une recherche Google intelligemment.

Mia Tawile
Follow me