médias sociaux : place à la guerre économique

guerre économiqueLes médias sociaux sont-ils le nouveau terrain de jeu de la guerre économique ?

La lecture du jour …

Ce qui a attiré mon attention, c’est cet article remarquable de Cyrille Frank (repéré via Christophe Asselin de Digimind sur Twitter) qui montre que le terrain de jeu des médias sociaux se déplace.

Médias sociaux : place à la guerre économique

Le fameux « klout » déjà maintes fois débattu sur ce blog devient le terrain de jeu non pas seulement de l’influence mais purement et simplement de l’accès aux avantages, aux meilleurs prix, et de l’employabilité … et donc un enjeu d’éducation … et de pérennité économique pour les Etats. A méditer en ces temps de pré campagne électorales où les médias sociaux me semblent extrêmement discrets, à l’inverse de ce qui s’est passé en 2007. Le temps de la poésie sur les médias sociaux est révolu, de la même façon que la bascule s’est effectuée vers le Web marchand au début des années 2000.

[image « economic warfare »   Some rights reserved par Truthout.org

« Mais les usages se déplaçant sur les réseaux sociaux, il fallait trouver de nouveaux critères d’influence. Et les marques ont élu Klout en la matière, quoi qu’on puisse penser de ce choix douteux pour mesurer l’influence sociale. En offrant des avantages à ceux qui dépassent un certain score, elles ne font que renouer l’alliance avec les fameux influenceurs, espérant bénéficier par la suite de leurs relais, car ils ne manqueront pas de s’en gargariser. Les employeurs aussi s’intéressent à la performance sociale de leurs futures recrues.

Et privilégient déjà ceux qui ont su développer une certaine audience et dont ils espèrent bien profiter pour diffuser leurs messages, trouver des collaborateurs etc. La compétition au départ purement symbolique pour capter l’attention devient donc de plus en plus concrète. Il y a désormais de vrais enjeux économiques : trouver un job, payer ses achats moins cher…

A l’heure où les inégalités de revenus reviennent au centre des préoccupations conjoncturelles de nos élus, cette nouvelle forme de sélection devrait les alerter. Non pas pour tâcher de le réglementer bêtement, par une loi inepte de non-discrimination Twitter à l’embauche. Mais en mettant les moyens sur l’éducation et la formation aux outils sociaux, à commencer par les employés du Pôle emploi. »

Cyrille Frank aka Cyceron via Klout, la bataille sociale se durcit » Médiaculture.

Follow me