un voyage en Silicon Valley pour étudier les sociétés les plus innovantes

Ce n’est pas tous les jours que l’on se fait inviter à faire le tour de la Silicon Valley. Voici une expérience de premier choix qui donnera matière à quelques reportages sur ce blog et surtout sur celui d’Orange Business Services  sur  http://blogs.orange-business.com/live, dont voici l’intro en Anglais. Il n’est pas possible de tout traduire tout instantanément, par contre cela sera fait au fur et à mesure sur la version française du blog ci-dessus, dont voici l’adresse : http://blogs.orange-business.com/live-france. N’hésitez pas à retwitter via http://twitter.com/orangebusiness ou http://twitter.com/ygourven.

un voyage exceptionnel dans la Silicon Valley pour étudier certaines des sociétés les plus innovantesun voyage exceptionnel dans la Silicon Valley pour étudier certaines des sociétés les plus innovantes

un voyage exceptionnel dans la Silicon Valley pour étudier certaines des sociétés les plus innovantes

J’ai été invité à visiter la Silicon Valley avec une sélection de journalistes français de la presse informatique. Au cours de cette visite, je représenterai Orange Business Services et je ferai des reportages en temps quasi réel depuis la région de San José sur toutes les start-ups et les entreprises de haute technologie que nous pourrons rencontrer.

De leur propre aveu, quelques collègues journalistes avec lesquels je voyage aujourd’hui m’ont dit que des voyages comme celui-ci avaient été rares au cours de la dernière décennie. Il y a une dizaine d’années, de tels voyages étaient organisés dans la Silicon Valley et vous pouviez « voir des entreprises en démarrage qui n’existaient presque pas la veille vous parler de la nouvelle économie depuis leurs somptueux bureaux au cœur de San Francisco », m’a dit l’un d’entre eux ce matin.

Cela ne m’est pas arrivé. Lorsque je suis venu à San José et à Palo Alto au cours de l’été 2001, la bulle avait déjà éclaté et je n’ose même pas mentionner ce qui s’est passé dans les quelques mois qui ont suivi cette visite, ce qui a eu tendance à aggraver encore les choses. San José semblait déjà un peu désert, tout comme le célèbre restaurant de Palo Alto dans lequel de nombreux nouveaux projets Internet comme Yahoo et eBay avaient été conçus.

Mais malgré la crise, les temps ont changé et l’optimisme est de retour à l’ordre du jour ; depuis 2004 et le fameux pitch de O’Reilly sur le Web 2.0, de nombreuses bonnes idées ont été lancées tout en évitant les pièges et les excès de la période précédente. De nombreux projets sont désormais soutenus par de l’argent réel et débouchent sur des plans d’affaires sérieux. En outre, le web 2.0 a maintenant été rebaptisé « médias sociaux », pour ce que le terme vaut, et il montre un certain signe de maturité puisqu’il est adopté par de nombreuses entreprises comme Orange Business Services. En fait, je serai également le conférencier principal du Ragan Social Media Summit qui aura lieu à San José au siège de Cisco du 9 au 11 juin 2010.

Le fait même que je sois invité à participer à cette tournée est aussi le signe que les marques – principalement dans le domaine de la haute technologie – ont évolué pour devenir leurs propres fournisseurs de contenu ; non pas contre les journalistes comme certains le soulignent un peu trop vite, mais aux côtés des journalistes, et dans une certaine mesure, beaucoup d’entre eux travaillent aussi avec les marques, en apportant leurs compétences et leurs méthodes, et c’est aussi un bon signe.
Je vais faire un reportage en direct de San José et de la Silicon Valley pendant toute cette semaine afin de vous apporter le meilleur des technologies et des connaissances que nous avons pu rassembler ici.

 

Yann Gourvennec
Follow me