Peut-on définir l’innovation? un contre-exemple par l’image

Peut-on définir l’innovation ? Dans la présentation vidéo suivante, vous découvrirez la planche à dessin numérique dite du MIT, avec reconnaissance géométrique et simulation des mouvements. Tout le monde sur Internet semble avoir vu cette vidéo, et beaucoup de blogueurs l’ont aimée et l’ont commentée. À première vue, je dois admettre que cette vidéo est assez impressionnante et j’ai même commencé à imaginer ce que cela pourrait faire au monde du design et du marketing. Je me doutais qu’il y aurait encore pas mal de développement à faire si l’on voulait concevoir un véhicule à part entière, par exemple avec un outil comme celui-ci, mais s’il existait, il me semblait assez clair que ce type de technologie de reconnaissance intelligente offre beaucoup de nouvelles possibilités aux concepteurs et aux ingénieurs. Les spécialistes du marketing auraient également pu être intéressés afin de tester de nouvelles idées devant des clients potentiels. Mais cette vidéo est-elle si impressionnante et d’ailleurs, quel est le rapport avec le MIT en général ?

Peut-on définir l’innovation? un contre-exemple par l’image

Peut-on définir l'innovation? un contre-exemple par l'image
Peut-on définir l’innovation? un contre-exemple par l’image

Le blogueur francophone Pierre Vandeginste, sur son site « aïetech », pense avoir la réponse à cette question et son opinion est assez simple. Voici une traduction approximative de certains des points de Vandeginste :

Tout d’abord, Vandeginste est étonné par le fait que la plupart des commentateurs pensent que cette vidéo montre une technologie de pointe de navigation interactive alors qu’en fait elle semble très ancienne. Bizarre,
La vidéo est étiquetée comme si la planche à dessin était un MIT, mais on ne trouve aucune trace d’une telle « planche à dessin numérique » sur le site web du MIT.

Encore plus étrange, si cette vidéo a 10-15 ans, alors la simulation du char qui glisse sur la colline – poursuit Vandeginste – est assez impressionnante. Cependant, il semble que ce soit une démo bien préparée, peut-être trop bien préparée. Vandeginste pense que certains jeux récents sont plus performants que cela.

De plus en plus bizarre

Ce qui semble le plus étonnant dans cette « planche à dessin numérique », c’est l’écran, mais Vandeginste affirme que ce type d’outils est disponible depuis des années pour les ânes et il a même pu retracer son utilisation dans des lycées ruraux éloignés en Auvergne où la planche proACTIV de Prométhéen est utilisée au Lycée Blaise Pascal à Ambert (une zone rurale en Auvergne) ou au Lycée professionnel Marie Curie à Nogent sur Oise (en Picardie, une autre zone rurale). Vandeginste pourrait même citer les chaînes de télévision françaises 1 et 2 dans le lien suivant 2005 : TF1 & France 2.

Encore plus bizarre

Vandeginste est un journaliste indépendant spécialisé dans la haute technologie et qui travaille sur ces sujets depuis 30 ans. Il a vu ce genre d’engins pour la première fois en 1993 au centre de recherche de Xerox à Palo Alto (PARC). Mark Weiser (défunt chercheur du PARC, décédé en 1999, et très regretté depuis, inventeur du concept d’informatique omniprésente. Un chercheur que j’admire depuis des décennies) et son équipe avaient travaillé sur le concept de LiveBoard. La commercialisation de LiveBoard avait été transférée à la filiale LiveWorks depuis 1992.

Enfin et surtout, M. Vandeginste cite des exemples plus récents et de meilleure qualité, comme la Mitsubishi DiamondTouch, qui est disponible à la vente dès maintenant. (voir la vidéo MERL ici)

Que nous dit donc cette vidéo sur l’innovation ?

Tout d’abord, elle nous dit que Vandeginste est un journaliste très compétent. Pourtant, certains d’entre nous n’étaient pas en activité en 1993 et ne savent pas que des tentatives antérieures de création de tableaux interactifs avaient existé. Au contraire, la plupart des commentateurs sur Internet – dont beaucoup sont d’ailleurs très calés en technologie – ont été impressionnés lorsqu’ils ont vu cette vidéo. Je suppose que ce que cette histoire nous apprend sur l’innovation est que l’innovation – comme la beauté – est aux yeux de celui qui la regarde. Même si Vandeginste doit avoir raison, beaucoup de nos amis de l’Internet aimeraient en savoir plus sur ce produit/concept. Le fait est que, que vous le vouliez ou non, si vous ne travaillez pas dans cette petite école de campagne, vous trouverez probablement ce concept différent et intéressant de toute façon. Ce que cette histoire nous apprend également, c’est que les gens ne vérifient jamais les sources des documents qu’ils trouvent sur Internet, mais que nous savions déjà …

Yann Gourvennec
Follow me