Dérapage incontrôlé pour le Web 2.0

On a beau être un évangéliste du travail collaboratif (curieusement rebaptisé Web 2.0 par O’Reilly), on ne peut être d’accord avec tout ce qui se passe en son nom.

Voir cet article d’un ancien éditorialiste de USA Today, et ancien acteur de la scène politique qui est la proie d’un accusateur anonyme sur Wikipedia: USATODAY.com – A false Wikipedia ‘biography’.

Des attentistes aux transformeurs en passant par les faussaires, les entreprises sont loin d’être au même niveau de transformation digitale

Mais qui a raison, et comment le prouver ? La presse sert-elle à informer ou à désinformer ? à accuser ou à instruire ? Assiste-t-on à un passage de la presse du papier vers le Web (voir post précédent) ou à la disparition de sa crédibilité ? Pour ceux qui se posent des questions sur le Web 2.0, je propose de jeter un oeil sur le Blog de Tim Berners Lee, l’inventeur du Web et de … découvrir sa page blanche.

En effet, le gourou du web vient juste de découvrir les blogs. Ceci me rassure, moi qui me prenait pour un ringard car je n’en avais pas, et n’en voyais pas l’usage. Il est vrai que le blog est vraiment différent d’un site Web, et que j’utilise celui-ci principalement comme un bloc note pour écrire mes futurs articles. A suivre …

Yann Gourvennec
Follow me