Les technologies marketing servent-elles à raser les clients plus vite ?

Mark Schaefer attaque les marketeurs sur leur terrain

À quoi servent véritablement les technologies marketing ? A mieux servir nos clients  ? A leur offrir des informations pertinentes, à améliorer nos produits ? Et si la principale utilisation des technologies marketing faite par les marketeurs était au contraire, de barber leurs clients plus rapidement en leur envoyant des informations moins pertinentes, plus vite plus fort, ce qui n’a probablement qu’un objectif : qu’il se désabonnent plus rapidement. En attendant la publication prochaine d’un livre blanc où nous aborderons avec notre client Mapp Digital les fondements de ce qui devrait guider les marketeurs du 21ème siècle dans leur mise en œuvre des technologies marketing, voici quelques réflexions tirées d’une lecture récente d’un article de Mark Schaefer.

A quoi servent vraiment les technologies marketing ?

L’argument de Mark Schaefer, célèbre bloggeur américain auteur du « content schock » est direct. Dans cet article au vitriol, Mark pousse un cri du cœur en direction de ses amis du marketing (nous en somme).

Il se souvient avec émoi que, quand il était directeur marketing dans une grande société, il utilisait l’essentiel de son énergie à aller discuter avec ses clients, à prendre du feed-back, à prendre des idées, de façon à en déduire un avantage concurrentiel qui permette de mieux positionner ses produits et servir ses clients. Lire la suite

Les technologies marketing servent-elles à raser les clients plus vite ? was last modified: décembre 26th, 2018 by Yann Gourvennec

Marketing de l’influence en B2B : retour aux sources – avec @markwschaefer

Le business du marketing de l’influence gagne en importance. Ici et là, la presse se fait l’écho de l’impact des influenceurs sur Instragram notamment. Avec des posts sponsorisés qui atteignent les 2000 € en France et jusque 75 000 £ au Royaume-Uni, l’influence devient une activité juteuse. Et pourtant, il y a bien quelques marketeurs qui se posent encore des questions sur l’efficacité de ces méthodes, sans parler de certaines personnes qui essaient d’abuser du système.

On connaît moins les stratégies d’influence en B2B, alors que leur enseignement est riche, y compris pour les marketeurs cités plus haut, qui se posent des questions sur l’impact de ces méthodes. Ceci notamment dans le monde de la high-tech où les démarches sont très sophistiquées. En B2B, il est difficile de tricher sur l’influence. Celle-ci est le résultat de la pratique du terrain et se base sur les connaissances, non sur le déclaratif. Le B2B se prête également beaucoup plus à des démarches de long terme, aux stratégies en profondeur. C’est là, à mon avis, la pierre angulaire d’une bonne stratégie. Pour le démontrer, j’ai interviewé Mark Schaefer qui est l’auteur d’un livre blanc récent rédigé en commun avec Eva Wilkins de Traackr et intitulé « l’Avènement du marketing de l’influence en B2B dans le secteur de la High Tech » (en anglais).

marketing de l'influence en B2B avec Mark Schaefer

Dans cette interview enregistrée sur Skype depuis sa maison du Tennessee, le fameux auteur et blogueur a décrit les principaux aspects du marketing de l’influence et nous a prodigué des conseils qui, à mon avis, seront précieux pour tous les types de marketeurs qui désirent se lancer dans des projets similaires, qu’il s’agisse de B2B ou de B2C.

J’ai quelques questions pour vous sur ce livre blanc que vous avez coécrit avec Traackr et intitulé « l’avènement du marketing de l’influence en B2B dans la High Tech ». Est-ce que les entreprises du secteur de la high-tech sont vraiment en avance ?

Oui, c’est véritablement le cas pour les personnes avec qui j’ai pu m’entretenir. En fait, cette étude a été une grande source d’inspiration pour moi. Comme vous, j’ai travaillé dans cette sphère de l’influence pendant très longtemps. J’ai écrit un des premiers livres sur le marketing de l’influence dans la sphère sociale en 2012. Et donc mon intérêt n’a fait que croître pour ce sujet. Et je peux vous dire que j’ai été très agréablement surpris de constater le niveau de sophistication atteint par certaines des entreprises qui ont lancé des stratégies marketing majeures en ce domaine. Cet exercice a été très enthousiasmant pour moi.

Vous avez mentionné en introduction que le monde du B2B avait beaucoup évolué, et que cette évolution a mené au boom du marketing de l’influence. Pouvez-vous décrire ces changements ?

Une des choses les plus intéressantes est l’évolution de la façon dont on se fait connaître dans le business d’aujoud’hui. Dans le temps, quand nous commencions tous les deux à travailler, pour vous faire connaître, il fallait être dans journaux ou à la télévision et pour une bonne raison et non une mauvaise. Aujourd’hui, les gens ont cette capacité de créer leur propre sphère d’influence en publiant de façon continue, un contenu de haute qualité. Le pouvoir s’est transféré à ceux qui savent se faire connaître par leur contenu.

Lire la suite

Marketing de l’influence en B2B : retour aux sources – avec @markwschaefer was last modified: août 31st, 2017 by Yann Gourvennec