E-commerce B2B : le marketing de contenu est-il pertinent ?

E-commerce B2B et marketing de contenu font-ils bon ménage ? Ce sujet aussi original que d’actualité était au cœur de l’événement « Vers une nouvelle ère pour l’e-commerce B2B » organisé par notre client eZ Systems et  Ecommercemag.fr le 6 février dernier dans les salons de l’Hôtel Renaissance au Trocadéro.

e-commerce B2B
E-commerce B2B et contenus : un événement original organisé par notre client eZ Systems

Cette matinale, animée par Martine Fuxa, Rédactrice en chef E-commerce Magazine & Relation Client Magazine, a réunit des experts du marketing de contenu :

E-commerce B2B, un secteur en pleine expansion

Martine Fuxa a introduit cette matinée par des chiffres révélateurs de l’importance du e-commerce B2B :

« Le marché du e-commerce B2B pèsera 6,7 trillions de dollars d’ici 2020 dans le monde, soit deux fois plus que le BtoC. »

Frost et Sullivan

  • Selon la Fevad, l’e-commerce B2B pèse 18% du montant total des ventes aux professionnels, et devrait peser 24 % en 2020 ;
  • Porté par 4 millions d’entreprises et de professionnels, dont 95% sont des TPE de moins de 10 salariés, les perspectives de développement sont très importantes : le potentiel de croissance serait de +32% d’ici 2020.
Martine Fuxa – E-commerce Magazine

Lire la suite

E-commerce B2B : le marketing de contenu est-il pertinent ? was last modified: février 19th, 2019 by Isabelle Lefaucheur

Ne pas confondre modernisation digitale et transformation interne avec @leckofr

À l’occasion de l’évènement annuel organisé par Lecko, dans son superbe nouveau siège de la rue vieille du Temple, pour présenter son 11ème rapport sur l’état de la transformation interne des entreprises, j’ai pu interviewer son dirigeant, Arnaud Rayrole, comme à mon habitude.

Cette année j’ai trouvé le rapport encore plus riche que les années précédentes car d’une part le paysage a beaucoup évolué, et d’autre part, Arnaud a souligné une distinction essentielle : celle entre modernisation digitale et transformation interne des entreprises.

Cette grille de lecture offre des perspectives de compréhension de la digitalisation (le terme n’est pas neutre) des entreprises que beaucoup devraient apprendre à lire, alors que les rapports commencent à fleurir sur le décalage entre la réalité et les discours de comm.

Depuis 2005, Lecko accompagne en ligne, des organisations dans leur transformation interne. Selon eux, Le modèle organisationnel vers lequel tend l’entreprise pour être performante à l’ère digitale est agile et repose donc sur la collaboration. Mais pour atteindre cet objectif, il faut de la patience car la collaboration ne s’achète pas, elle se mérite.

Modernisation ou transformation digitale ?

Dans ce rapport, la distinction est faite entre transformation digitale et modernisation.
La modernisation consiste à introduire de nouveaux outils, sans changer de manière substantielle les pratiques des collaborateurs.
On peut par exemple utiliser la bureautique en ligne et continuer à éditer un document, le télécharger, l’envoyer par email, ce qui n’apporterait que très peu de gains par rapport aux pratiques historiques. Lire la suite

Ne pas confondre modernisation digitale et transformation interne avec @leckofr was last modified: février 11th, 2019 by Yann Gourvennec

Les 4 étapes de la BI augmentée par les Big Data et l’IA

BI Big Data et AIJ’ai commencé à travailler dans le domaine des Big Data avec un grand acteur européen de la Business Intelligence (dont Visionary Marketing a conçu et démarré le blog et rédigé le premier livre blanc « du Big Data au big busine$$ »).

J’ai ainsi été confronté au combat entre BI et Big Data et pensais, à l’époque, que l’un et l’autre étaient liés et que les ingénieurs et ingénieurs commerciaux dédiés à la BI seraient comme des poissons dans l’eau dans le nouveau domaine des Big Data.

Mais sur le terrain, les résistances étaient nombreuses et parfois virulentes.

Depuis, en 5 ans à peine, les Big Data sont venues bouleverser le domaine de l’informatique décisionnelle et c’est cette histoire que nous raconte fort bien Gregory, Directeur Ventes et Marketing (CSMO) d’Invenis, une startup installée dans les superbes locaux de Station F.

Cependant, comme vous le verrez dans cette interview, l’intégration des deux disciplines n’est toujours pas terminée, et de grands progrès sont encore à réaliser pour faire en sorte que la barrière entre ces deux mondes s’estompe. Et c’est justement ce à quoi s’est employé Invenis et, au vu de la croissance de leurs équipes, avec un succès certain.

BI, Big Data et intelligence artificielle (IA) : quelques explications

La Business Intelligence (BI) ou en français, informatique décisionnelle, existe depuis le début des années 80. Cela s’est accéléré dans les années 2010, et de nouvelles technologies sont apparues auprès des entreprises ; les big data mais également l’intelligence artificielle.  Lire la suite

Les 4 étapes de la BI augmentée par les Big Data et l’IA was last modified: février 5th, 2019 by Yann Gourvennec

Vente et marketing : imaginer le futur avec l’intelligence artificielle

Data marketing : quand vente et marketing ne feront plus qu’un 

Avec le data marketing, la vente et le marketing ne feront plus qu’un. Ce poncif du futur du marketing est en train de devenir réalité grâce à des startups comme Bluedme qui adaptent des modèles prédictifs et combinent les données pour enrichir les systèmes de CRM tout en permettant de pousser des suggestions d’actions commerciales vers les vendeurs qu’ils nomment « next best actions ». Explications avec le directeur marketing de Bluedme, Cédric Mora.

data marketing et vente
le data marketing et l’IA permettent d’accélérer la vente et de la rendre plus performante grâce aux « Next best actions » Au point que le rapprochement entre marketing et vente devient une réalité (en B2B)

La machine ne remplacera pas l’homme, elle le dotera de super pouvoirs

J’ai interviewé Cédric Mora, directeur marketing de Bluedme afin qu’il vienne brièvement m’expliquer deux de ses cas clients et qu’il remette l’IA en perspective dans son utilisation pour la force commerciale et le marketing.

Dans sa conclusion, Cédric est formel, l’homme et la machine vont travailler ensemble. Il ne s’agit cependant pas de prédire que l’homme sera remplacé par la machine, et je me suis même permis dans la vidéo de faire un petit clin d’oeil à notre ami Stéphane Amarsy, auteur d’un livre sur le sujet et dont vous pouvez voir l’interview ici.  Lire la suite

Vente et marketing : imaginer le futur avec l’intelligence artificielle was last modified: janvier 28th, 2019 by Yann Gourvennec

Quel avenir pour le coworking et la collaboration au cœur de Paris ?

coworking chez Greenspace
Le coworking façon greenspace : avec sa cabine de téléphérique

Le coworking ne se résume pas aux grands acteurs californiens qui remplissent des milliers de mètres carrés dans les beaux quartiers de Paris.

Le paysage des nouveaux modes de collaboration et de travail comprend aussi et surtout de petits acteurs. C’est le cas de l’espace Greenspace de mon ami Amaury de Buchet.

Une réussite qui a déjà 10 ans et qui doit – pour sa réussite – beaucoup au savoir-faire d’Amaury en matière de Web marketing.

Afin d’en savoir plus, et de prendre l’avis d’Amaury sur le futur de la Profession, je l’ai interviewé dans ses locaux en fin d’année dernière.

Dans une rue tranquille à 600 mètres de la place de la Bastille, au 28 rue du Chemin Vert, se trouve son espace de coworking. Greenspace dédie 750 mètres carrés à une centaine de coworkers, en start-up ou en freelance.

Je me suis entretenu avec Amaury pour qu’ils nous explique les clés de cette réussite et sa vision de l’avenir du coworking, à Paris et ailleurs.

le coworking tranquille
Greenspace : la force de travail tranquille

Un retour d’expérience depuis le lancement de Greenspace ?

Depuis la création de l’espace, il y a 10 ans, il y a eu des changements majeurs dans le domaine du coworking. Auparavant, seules les petites équipes étaient intéressées par ce type d’espaces.

Une à trois personnes au maximum. Au-delà, elles prenaient leurs propres locaux.

Depuis 3 ans nous a expliqué Amaury, on commence à voir arriver de plus grosses équipes de plus de 10 personnes qui veulent s’implanter sur l’espace de travail de Greenspace.

Il est vrai que le prix au mètre carré est plus élevé dans un espace partagé, mais il donne accès à une communauté et à des espaces partagés.

On peut ainsi se concentrer sur son travail sans avoir à se soucier du chauffage ou de l’accès internet. Lire la suite

Quel avenir pour le coworking et la collaboration au cœur de Paris ? was last modified: décembre 27th, 2018 by Yann Gourvennec