Algolinked démocratise les Relations Presse avec l’IA

Les relations presse ne sont pas gratuites. Faire appel à une agence vous en coûtera même en moyenne entre 2000 et 5000 euros par mois selon Solenne Le Senechal d’Algolinked, que j’ai interviewée il y a peu. Il faut pouvoir en outre contacter des journalistes qui sont déjà très sollicités, sans forcément que les résultats soient garantis. Voilà pourquoi Solenne a décidé de dématérialiser cette fonction et de mettre à disposition un service clé en main qui permet aux petites entreprises de reprendre la main sur cette fonction essentielle de la communication.

relations presse
Les relations presse sont avant tout une affaire humaine : mais l’IA peut aider aussi – photo en partenariat avec Jumpstory
Relations Presse
Solenne Lesénéchal

Ce qui m’a plu dans la démarche d’Algolinked, c’est qu’elle est la démonstration que l’outil IA, quand il est bien utilisé, amène de la qualité et replace l’être humain dans une logique de choix qualitatif en le débarrassant des tâches ingrates et en le forçant à se focaliser sur les  missions à valeur ajoutée.

Ce n’est donc pas un outil pour casser les pieds plus vite aux journalistes, mais un véritable apport qualitatif dans les relations presse, en même temps qu’une démocratisation de celles-ci. Et la bonne nouvelle, c’est que Visionary Marketing faisait partie de cette base, et c’est comme cela que Solenne nous a trouvés facilement.

Comment contacter les bons journalistes et faire parler de soi … sans se ruiner

Qu’est-ce qu’Algolinked, et à qui le service s’adresse-t-il ?

Nous mettons notre service à disposition de tout type de structure qui a besoin de faire appel aux médias et de contacter les journalistes. On propose cela sur 800 thématiques et on couvre l’ensemble des journalistes en France. Nos clients sont soit des entrepreneurs, des associations ou des collectivités et des PME et nous leur permettons de contacter trente mille journalistes sur 800 thématiques.

Donc si j’ai une petite entreprise, je peux réaliser mes relations presse tout seul ?

Pour diffuser un communiqué de presse, il faut aller sur la plateforme et se créer tout d’abord un espace presse, ce qui est gratuit. Ensuite, le client va pouvoir rédiger lui-même son communiqué de presse. Nous fournissons des modèles et des fiches-conseils pour les accompagner s’il souhaite le faire tout seul.

S’il a besoin d’aide, il peut nous solliciter pour 150 euros et nous le ferons pour lui, directement ou via un partenaire. Notre outil d’intelligence artificielle (NLP) va ensuite identifier les mots-clés du communiqué de presse et va demander à notre client de les valider ou d’en rajouter et il va pouvoir ensuite cibler les médias les plus adaptés.

Comment cela marche-t-il ?

Relations Presse La démarche Algolinked expliquée sur leur site Web

Nous faisons appel à deux bases de données : la base de hors antenne qui fournit les coordonnées des journalistes, leurs fonctions et les médias pour lesquels ils travaillent ainsi que leurs domaines d’activité.

Et en parallèle, l’IA « crawle » un million de sources en permanence et va identifier les dernières publications de ces journalistes en identifiant les mots-clés qu’ils utilisent.

Quand notre client va sur notre plateforme et qu’il télécharge son communiqué presse, l’IA va aller chercher dans ces deux bases les journalistes qui sont les plus pertinents par rapport au domaine et au type de médias et aux mots-clés qu’ils utilisent.

C’est une garantie pour nos clients que ces journalistes sont vraiment actifs sur ces thématiques, parce qu’ils les ont traitées récemment dans un article où qu’ils ont réalisé une interview sur ces mêmes sujets.

C’est la plateforme qui va s’occuper de diffuser le communiqué de presse. Mais ça n’empêche pas de les contacter directement.

L’étape suivante est donc logiquement de rappeler les journalistes par téléphone. Nous cachons leurs coordonnées pour les protéger, mais il est quand même possible de les appeler via notre interface de rappel : il suffit de renseigner son numéro de téléphone et la plateforme vous rappelle.

Il est même possible d’appeler à l’international, aux États-Unis, au Maroc, etc.

Ce système a été lancé sur le terrain il y a trois ans. Qui sont vos clients ?

Cela va de la start-up, de l’entrepreneur de graphisme à la TPE/PME. Nous avons aussi des incubateurs qui l’utilisent et qui offrent l’outil à leurs start-up. On travaille avec des régions. Les entreprises ont ainsi la possibilité d’aller sur la plateforme de la région, éditée en marque blanche, et se faire connaître auprès des journalistes locaux.

Sur ces trois ans vous avez pu faire des statistiques ?

Les résultats sont bons. L’algorithme tourne bien on voit que c’est bien ciblé et on voit que les gens que les clients jouent aussi le jeu de travailler le ciblage et de privilégier la qualité, ce qui était aussi un de nos postulats de base.

Vous démocratisez les relations presse, mais vous permettez surtout d’améliorer la pertinence et la qualité.

L’outil est très rapide et accessible à tous. Un professionnel mettra facilement 6 heures, et parfois même 3 jours pour constituer son fichier presse en allant sélectionner avec Google les journalistes les plus pertinents.

Ce travail-là se fait en deux minutes avec l’outil grâce à l’IA qui va « crawler » le Web et réaliser ce travail chronophage et sans valeur ajoutée. La vraie valeur ajoutée va consister à relire les articles des journalistes et les sélectionner.

Donc on gagne du temps pour se concentrer sur l’essentiel qui est de rédiger, de trouver un angle et d’entretenir la relation avec le journaliste.

suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing.
suivez moi !

Votre avis nous intéresse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.