la transformation – digitale ou non – est un saut dans l’inconnu

Parlez de transformation numérique autour de vous, et vous entendrez à peu près toujours la même chose : « C’est une question de gestion du changement ».

C’est une tout autre histoire. Dans ce billet, et également dans un autre article en anglais de mon amie Karima-Catherine Goundiam (sur le blog de notre client iRevolution) auquel je fais référence à la fin de ce post, j’explique pourquoi la transformation n’est pas synonyme de changement et pourquoi cette distinction a une importance.

Qu’est-ce qu’une transformation ?

Pour commencer, qu’est-ce qu’une transformation ? Comme l’a écrit Ron Ashkenas dans la Harvard Business Review il y a quelque temps, rares sont les gens qui sont capables de faire la différence entre transformation et changement.

Quand on y pense, les dictionnaires sont également assez défaillants lorsqu’il s’agit de définir ce concept.

La transformation est affaire de radicalité, de disruption, de changement total d’approche et de méthodes. La transformation n’est pas une question de conduite du changement.

D’abord et avant tout, une transformation n’est pas un changement, c’est un ensemble de changements.

transformation vs change
Figure 1: transformation contre changement : pas exactement ce que tout le monde croit

Deuxièmement, une transformation est un ensemble de changements qui vous mènent, vous ou votre entreprise, à travers des chemins inconnus vers un résultat inconnu.

Les transformations sont encore plus détestées que les changements, voici pourquoi

Maintenant vous comprenez pourquoi les gens détestent encore plus les transformations que le changement. Le changement consiste à modifier les habitudes et les méthodes de travail des gens. En d’autres termes, le changement consiste à dire aux gens – même inconsciemment – « Je n’aime pas votre façon de travailler ; vous devriez le faire ainsi ! ».

C’est la raison pour laquelle des techniques de conduite du changement ont été introduites, afin que les innovateurs ne se retrouvent pas face à un refus total et mettre en place une démarche gagnant-gagnant (enfin, dans le meilleur des cas, c’est-à-dire lorsque les responsables de la mise en œuvre du changement sont bien intentionnés).

Avec la transformation numérique, c’est un peu différent. Vous n’envoyez pas seulement le signal que les méthodes doivent changer. Vous laissez également entendre que l’entreprise, dans son ensemble, évoluera vers un état peu, voire totalement, inconnu.

transformation vs change
Figure 2: une transformation est un saut dans l’inconnu

Une transformation est un saut dans l’inconnu.

Maintenant vous comprenez vraiment pourquoi il y a tant de résistance au changement (et encore plus, à la transformation).

Karima Goundiam a écrit un excellent article pour notre client iRevolution [transparence] sur son blog, le musée des horreurs de la transformation numérique. En voici un extrait suivi d’un lien pour poursuivre votre lecture.

La transformation numérique va au-delà de la gestion du changement

La conduite du changement consiste à identifier des processus spécifiques à numériser et à mettre en œuvre. La transformation numérique consiste quant à elle à utiliser les nouvelles technologies pour résoudre les problèmes existants, même s’ils sont rémanents.

Entre les deux, on observe un choix radicalement différent d’orientation.

Dans cet article, je vais redéfinir ces termes et donner des exemples pour faire valoir mon point de vue et m’assurer que vous, et votre entreprise, ne vous retrouverez pas dans ce musée des horreurs de la transformation numérique.

On dit souvent qu’une hirondelle ne fait pas le printemps. Au Canada, l’apparition des premiers de ces volatiles annonce aussi souvent les premières chutes de neige du printemps le lendemain.

En affaires, comme dans le cycle des saisons, l’arrivée des outils numériques n’annonce pas nécessairement l’innovation. Pour cela, il faut une vision claire.

Certains appellent le premier dégel un « faux printemps ». C’est une juste métaphore pour discuter des différences entre la gestion du changement et la véritable transformation numérique.

Dans cet article je vous dispense mes conseils sur la façon d’exploiter le potentiel de la transformation numérique en changeant votre manière de penser le digital.

Ainsi que la façon de préserver souplesse et innovation, même au sein d’une grande entreprise, en ouvrant la voie à de nouvelles idées, d’où qu’elles viennent.

Pour ce qui est du processus de conduite du changement, les employés sont formés à l’utilisation d’outils spécifiques et au suivi de la performance et des résultats par rapport aux modèles connus en fonction desquels il travaille depuis longtemps.

Dans le meilleur des cas, la conduite du changement est considérée comme un processus évolutif au cours duquel les employés peuvent s’appuyer sur leurs pratiques et connaissances antérieures.

Source : La transformation numérique va au-delà de la gestion du changement

la transformation – digitale ou non – est un saut dans l’inconnu was last modified: juillet 5th, 2019 by Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing.
suivez moi !

Votre avis nous intéresse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.