Les Dircoms ont droit eux aussi à leur ERP – avec @jeromelascombe

Les Dircoms sont les laissés pour compte de la digitalisation. Toutes les professions ont leurs outils de gestion. Mais les Dircoms, et surtout leurs équipes, sont les seuls à devoir se battre avec des milliers de fichiers, de formats incompatibles, de versions infinies de publications. Sans parler de l’ineffable SEO (référencement naturel), dont les Dircoms et les autres essaient de comprendre, souvent vainement, les règles. C’est ce constat qu’a fait Jérôme Lascombe, lui-même fondateur il y a près de vingt ans de la célèbre agence Hopscotch, et désormais à la tête d’une nouvelle start-up nommée Wiztopic, qui revendique un grand nombre de clients dans le domaine de la finance et des assurances, mais aussi du cloud et de la high tech

Les dircoms, laissés pour compte de la digitalisation ?

Jérôme, on vous connaît pour être le fondateur de Hopscotch mais on va parler d’une nouvelle start-up que vous avez créé il y a quatre ans qui s’appelle Wiztopic. Avant de parler de la start-up j’aimerais bien qu’on revienne ici sur la douleur métier des directeurs de la communication. Finalement, c’est le seul métier qui n’a pas son outil métier. 

Quand on regarde effectivement autour d’une table de comité de direction, toutes les grandes fonctions de l’entreprise ont des outils métiers.

Dircoms
Jérôme Lascombe sert les dircoms depuis près de 20 ans et il sait à quel point ils manquent d’outils idoines. C’est pour cela qu’il a créé Wiztopic.

Les vendeurs ont Salesforce, les financiers ont leurs ERP etc. mais le directeur de la communication n’a rien. C’est peut-être parce que c’est le seul littéraire autour de la table ?! 

C’est un constat qu’on a fait il ya quatre à cinq ans et que je faisais aussi avant quand je travaillais chez Hopscotch. 

Les enjeux supplémentaires pour les dircoms

  • Le référencement naturel par exemple qui est souvent une une approche technique négligée. Les équipes pensent que c’est trop compliqué alors que c’est indispensable pour diffuser des contenus et les rendre accessibles via le moteur de recherche. 
  • Gagner du temps sur des corvées qui ne sont pas très valorisantes comme recadrer une photo, indexer un contenu dans une médiathèque, faire un press-book ou du reporting
  • Et enfin la « data » dans la communication. Souvent les équipes manquent de données sur leur contribution au succès de l’entreprise 

Nous avons créé Wiztopic sur ces trois constats, et nous nous adressons à des gens de com qui ne sont pas ingénieurs informatiques et donc qui ont besoin d’un outil simple et collaboratif.

Il y a aussi une chose qui est très importante pour les directions de la communication, c’est la possibilité de bâtir des référentiels de documents dans tous les formats possibles

C’est le syndrome du logo qui vient de changer alors qu’on utilise encore l’ancien logo. Parce que personne ne sait où le trouver ou que tout le monde n’a pas été prévenu.

La gestion des contenus collaborative permet de partager les bons contenus au bon moment.

On ne cherchera donc plus jamais la présentation standard ?

La technologie ne fait pas encore de miracles. Il faut encore un cerveau derrière la machine. Mais une fois que le document en question est indexé comme étant le document de référence, il n’y aura plus d’accès aux autres. 

Le contenu est le point commun de tous les métiers de la communication

Dans une entreprise les équipes de com sont structurées par canal. Ceux qui dont le social média, le digital, les RP, etc. Or, le point commun de tous ces canaux, de tous ces métiers, c’est le contenu. 

Quand vous avez un sujet à traiter peu importe le canal, nous sommes partis du constat que chaque sujet devait être distribué de façon totalement multicanale par le social, par l’e-mail, par le SEO etc. 

Et le digital asset management dans tout cela ? 

On peut appeler notre outil du digital asset management (DAM) si vous voulez. En fait on est plutôt un outil de gestion des contenus de communication.

Dans Wiztopic, peu d’utilisateurs mettent 100.000 contenus. En revanche, ils vont en extraire les contenus de com qu’ils utilisent quotidiennement, les gérer, les publier et les envoyer. 

Quelles innovations pouvez-vous nous prédire dans le domaine de la communication ? 

Il y en a plusieurs, le problème étant de savoir quand elles vont éclore.

Beaucoup travaillent sur la robotisation des contenus et la capacité à produire des contenus automatiquement : ça marche pour des petites notices explicatives d’appareils photo numériques, ça marche moins bien pour des communiqués de presse, en tout cas pour l’instant. 

L’autre chose, c’est ce que nous appellons le communicant augmenté. Plutôt que de croire que l’intelligence artificielle va venir prendre le job des communicants, nous pensons que la technologie va venir les aider à faire plus et mieux. De façon plus intelligente.

Elle va les aider à travailler leur créativité et leur intuition. Ce sont des qualités essentielles dans la com et que tout le reste soit géré et calculé par des machines. 

Il y a là une tendance qui je pense devrait arriver assez vite. Dans 2 ou 5 ans, je ne sais pas.

Les Dircoms ont droit eux aussi à leur ERP – avec @jeromelascombe was last modified: novembre 12th, 2018 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Votre avis nous intéresse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.