Le transport du futur sous le feu des projecteurs

Vous avez déjà probablement rêvé de vous déplacer en drone ou en voiture volante ; ou de lire un livre pendant que la voiture autonome « réfléchis » à votre place. Bonne nouvelle pour vous, c’est pour bientôt ! Beaucoup de nouveaux concepts ont été présentés en début d’année lors du CES (Consumer Electronics Show) 2018 à Las Vegas, les uns plus impressionnants que les autres. On se pose donc la question suivante : à quoi ressembleront les transports de demain ? Dans mon article, je vais vous parler de quelques concepts que je trouve intéressants.

La voiture autonome

Par définition, une voiture autonome est un engin qui interagit avec l’environnement, sans aucune intervention du conducteur. Le secret : un trio de capteurs composé d’une caméra, d’un scanner et d’un radar.

Sur ce marché, on voit des start-ups, des géants technologiques comme Google avec Waymo, et des constructeurs automobile comme Audi. Depuis 2010, 5839 dépôts de brevets liés à ce domaine ont été faits dans le monde.

Stats voiture autonome

En France, PSA, Renault et Valeo ont obtenu les dérogations pour tester leurs voitures autonomes sur l’A13. Certains modèles ne sont qu’à l’étape de prototype encore. Cette technologie avance rapidement, mais est loin d’être vraiment au point, surtout quant aux assurances et aux réglementations. D’ailleurs, la convention de Vienne sur la circulation routière stipule que « le conducteur doit toujours rester maître de son véhicule ».

Le taxi drone

Volocopter et intel drone taxi
© The Verge

Je pense que c’est ce deuxième concept que je préfère : le taxi drone. En début d’année, l’allemand Volocopter attire l’attention avec son taxi drone, développé avec l’aide technologique du fournisseur de microprocesseurs, Intel. L’implication de ce dernier est cruciale au succès du drone Volocopter : « Plusieurs dizaines de processeurs surveillent en permanence l’environnement de l’appareil et relaient ces informations aux rotors en quelques millisecondes. »

 

Volocopter n’est pas le seul acteur dans ce domaine ; il y a aussi Airbus avec Vahana qui a volé pour une durée de 53 secondes, et la start-up chinoise Ehang avec Ehang 184 qui a déjà transporté une quarantaine de personnes, Uberfly, ou encore Joby.

Le transport en capsule

Elon Musk, fondateur de Space X, Paypal et co-fondateur de Tesla, ne cesse de nous surprendre. Son nouveau projet fou : l’Hyperloop. Comme son nom l’indique, ce concept consiste à faire voyager des passager dans une capsule, en mettant en place une technologie de transport à grande vitesse basée sur le principe de l’Hyperloop. De la place pour 28 passagers, et une technologie qui réduit les frottements de l’air et qui permet d’atteindre une vitesse de 1223 km/s sont au coeur de ce projet.

Hyperloop d'Elon Must
© Chicago Tribune

Elon Musk n’est pas le premier à avoir penser à ce concept. En 1960, l’ingénieur Lockheed Martin avait tenté de développer ce projet à San Francisco. En 2009, une société Suisse, Swissmétro, s’est aussi lancée dans ce domaine, en vain.

Lorsque ces concepts seront lancés et accessibles à tous, seriez-vous capable de vous asseoir dans le siège passager d’une voiture qui « conduit seule » ? ou dans celui d’un drone pour survoler les embouteillages ? Ce ne sont pas seulement ces engins qui se déplacent à grande vitesse, la technologie et les moyens évoluent très rapidement aussi. Il ne reste plus qu’à attendre … 

Le transport du futur sous le feu des projecteurs was last modified: février 19th, 2018 by Mia Tawile
Mia Tawile
Follow me

Mia Tawile

Mia est Consultante en Marketing Digital. Elle travaille sur la stratégie digitale, la stratégie sur les réseaux sociaux et la création de contenu (rédaction web, infographies, visuels et vidéos). Elle a travaillé pour Visionary Marketing de 2015 à 2018
Mia Tawile
Follow me

Votre avis nous intéresse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.