JDNet donne une mauvaise note à Viadeo … trop vite ?

la sélection du jour …

est cette étude circonstanciée et pas très gentille qui compare Viadeo et LinkedIn. Elle semble sans appel, Viadeo ne serait qu’un challenger national en perte de vitesse alors que LinkedIn croquerait des parts de marché à la vitesse grand V. Il est vrai que LinkedIn, créé en 2003 et entré en bourse en 2011 est rapidement passé de 100 millions à 136 millions d’utilisateurs cette année. Son rattrapage en France est particulièrement spectaculaire, ceci malgré un départ tardif dans notre pays, du fait de l’absence de francisation de leur interface pendant de nombreuses années (un comble quand on pense que leur CTO, Jean-Luc Vaillant, a eu son diplôme à Marseille !). Mais le JDNet se serait-il emballé et sera-t-il obligé de manger son chapeau ? Viadeo contre attaque en effet avec une offensive en Russie et 1 partenariat avec le fournisseur de service suédois Mancx. Nos informateurs nous disent aussi que Dan Serfati est parti pour la Chine afin d’y établir des bases solides pour notre Viadeo national. Les paris sont ouverts ; à suivre …

9 conseils pour mettre en œuvre le changement – #likeminds (10/10)

leçon numéro 9 : si la route est bosselée, roulez plus vite !

La plupart des apprentis es conduite du changement pensent qu’il faut s’arrêter dès que l’environnement devient incertain et chaotique ; c’est une erreur grossière car le chaos est au contraire à la source de toute création ;
L’utilisation du terme chaos dans la langue anglaise par exemple, dans le sens de « état de désordre total et de confusion » n’apparaît que la période élisabéthaine, date à laquelle (XVIe siècle), où l’anglais moderne apparaît. Mais le sens originel, issu de la mythologie grecque et autres écrits hiératiques postérieurs, en est la description de l’état du monde avant que celui-ci prenne forme ;
Le chaos n’est donc pas synonyme de désordre, mais au contraire décrit la période où tout est possible avant qu’on puisse appréhender la situation dans son ensemble ;
Les visionnaires, au contraire, cherchent toujours à mettre en œuvre le changement dans les périodes les plus agitées, car ce sont celles où tout devient possible et où la créativité a le plus de chances de s’exprimer. Quasiment tous mes projets de changement ont été démarrés à des périodes difficiles, où ma position hiérarchique était la moins claire et qui se sont à chaque fois révélées être le moment psychologique pour rebondir au travers d’un nouveau projet.
Lancer un nouveau projet au moment où une organisation est en phase de redéfinition est en fait la vraie bonne idée, car c’est le moment où les directeurs exécutifs cherchent ardemment des solutions à leurs problèmes, et sont donc plus ouverts aux innovateurs qui sont à même de les aider dans cette tâche.

influence : pourquoi j’ai enfoncé mon Klout …

Ces derniers mois, de nombreux acteurs du Web, certains à haute voix, d’autres à mots couverts, ont exprimé des doutes voire des critiques sévères à l’encontre du service de mesure de l’ « influence » Klout.com (Les guillemets renvoient à une vidéo de Guilhem Fouetillou tournée il y a quelques semaines). Je me suis joint à cette conversation et ai exprimé également de telles critiques dans un dialogue par blogs interposés avec mon ami et confrère Hervé Kabla et le professeur Christophe Bénavent dont les analyses sont toujours aussi incisives que justes. Il y a quelques semaines, de conserve avec Jérôme Deiss et suite à un échange de tweets avec lui et plusieurs confrères sur twitter en temps réel, nous avons décidé de supprimer notre Klout. Retour sur les lieux du crime …

9 conseils pour mettre en œuvre le changement – #likeminds (9/10)

leçon numéro 8 : agir promptement

La plupart des entreprises dans lesquelles j’ai travaillé au long de ma carrière, tendaient à se réinventer tous les six mois, ce qui ne me paraît pas exagéré, même si cela peut se révéler fatigant à la longue. J’ai vu cependant très peu de gens s’habituer à cette idée, alors que c’est un fait contre lequel on ne peut rien, et qu’il vaut mieux apprendre à faire avec et essayer d’en dégager les opportunités les plus intéressantes.

9 conseils pour mettre en œuvre le changement – #likeminds (8/10)

Le 19 octobre 2011 à Exeter, au Royaume-Uni, je livrai ce discours d’ouverture à la conférence Like Minds. constitué de neuf anecdotes et conseils que j’ai utilisés pour décrire mon approche fétiche de la conduite du changement.

[photographies (cc 2011) Yann Gourvennec]

chaque conseil étant publié séparément, pour retrouver l’ensemble de l’article, taper : http://bit.ly/likemindsfr

leçon numéro 7 : adopter la loi de Murphy comme principe de base

Ce point est particulièrement délicat car il est souvent mal interprété.

Les bons chefs de projet, et responsables de la conduite du changement sont capables de prévoir non pas le futur, mais du moins les différentes voies que le futur pourra emprunter (par rapport à leurs projets s’entend).

Cest ce que j’appelle gérer un projet par la loi de Murphy dont je rappelle ici le principe : « si quelque chose avait une chance de mal se passer, partons du principe que ce sera le cas ! »

9 conseils pour mettre en œuvre le changement – #likeminds (7/10)

leçon numéro 6 : toujours privilégier les rapports humains

On devrait toujours penser à utiliser le courrier électronique en dernier recours. La bonne méthode est de favoriser par-dessus tout les discussions entre personnes humaines.

En cas de désaccord, il faut laisser les personnes s’exprimer ouvertement sur ses désaccords plutôt que de laisser dégénérer la situation en batailles de clochers, menant à des discussions inutiles et désagréables par courrier interposé, qui font perdre à tout le monde son temps et pourrissent l’ambiance !

9 conseils pour mettre en œuvre le changement – #likeminds (6/10)

leçon numéro 5 : ne pas abuser de sa position hiérarchique

Pour ceux qui ont un niveau de compréhension assez vague de la conduite du changement, il pourrait sembler une bonne idée de demander à la personne la mieux placée dans la hiérarchie d’écrire un relevé de décisions et de partir de l’hypothèse que cela suffit pour que chacun dans l’entreprise change sa façon de faire. Bien que cela fonctionne parfois, la plupart du temps il ne s’agit pas d’une méthode efficace et il y a de meilleures façons d’utiliser le temps précieux des responsables de direction dans le but de mettre en œuvre le changement.

Pour ne rien rater de Le Web Paris 11 – #leweb

jusqu’au 9 Décembre, je prendrai part à Le Web à Paris avec une équipe de blogueurs Orange et non Orange, venant d’Angleterre et de France

Ceux de nos lecteurs qui ne pourront pas être des nôtres à LeWeb Paris 11 peuvent néanmoins faire en sorte de ne rien rater de ce qui se passe lors de cet événement en suivant le compte Twitter @orange qui les amènera sur les reportages de nos blogueurs. Le hashtag à suivre est #leweb, mais pour ceux d’entre vous qui cherchent un agrégateur des flux liés au salon peuvent tout voir sur Orange Timeline.