Résistance au changement : impression ou réalité ?

La résistance au changement est au menu de ce nouveau post toujours dédié à la conduite du changement, tel que je l’annonçais dans un précédent article publié à l’occasion de la sortie du dernier livre de Philippe Silberzahn. Ce billet complète donc une série dédiée à la transformation et au changement. Ici je me suis posé la question de savoir si la résistance au changement était une réalité, ou une fiction, et pourquoi. Mais d’abord, pourquoi ce poser cette question ?

De la résistance au changement

Il y a peu je parlai, avec une amie, des difficultés rencontrées sur le terrain à chaque fois que l’on met en place un changement. J’aurais pu aussi bien prendre un exemple dans la vie de tous les jours, ce n’est pas le stock qui manque ici.

résistance au changement
la résistance au changement n’est pas qu’une vue de l’esprit. Elle est bien réelle – peinture murale Paris 13 – antimuseum.com

Quiconque a mis en place des systèmes d’information, exemple plus facile à analyser car moins idéologique, sait plus ou moins intuitivement, que le projet à peine révélé, il va se heurter dans un délai court ou long à un refus de changer. Que le projet soit un changement pour le mieux ou non. Cela n’a en fait aucune importance, on va le voir. Son objet et sa justification importent peu.

Lire la suite

Pour changer, une organisation doit faire évoluer ses modèles mentaux

Modèles mentauxAvec ce billet sur les modèles mentaux qui conditionnent la transformation des entreprises, nous complétons notre série d’articles sur le changement et la transformation, dont un qui vient de paraître sur le blog de notre client AXYS consultants (et sur lequel je reviendrai bientôt). Nous avons voulu au travers de cette série, découvrir les mécanismes qui font que le changement est possible ou non, afin d’aller au-delà des poncifs (« les gens ne changent jamais » ou « s’ils ne changent pas c’est qu’ils sont mal managés »). Et pour approfondir le sujet, quoi de mieux que de parler à un des experts du sujet, Philippe Silberzahn, professeur et chercheur, co-auteur avec Béatrice Rousset, d’un remarquable ouvrage intitulé « Stratégie, modèle mental », publié cet été chez Diateino. Je vous livre cette interview en podcast et dans sa transcription ci-dessous. 

Philippe, tu as écrit un nouveau livre qui s’appelle « Stratégie, modèle mental », que sont ces modèles mentaux ?

Un modèle mental est un ensemble de croyances que l’on construit sur le monde. Ce modèle mental fonctionne à un niveau individuel. Bien sûr, un être humain ne peut pas fonctionner sans modèle mental, sans représentation du monde qui lui permette d’agir, que ce soit pour des choses simples comme sortir d’une pièce ou monter un escalier, mais aussi pour interagir avec les autres.

modèles mentaux
Pour transformer une entreprise, il faut mettre à nu ses modèles mentaux, pour mieux les dépasser ensuite – photo Les Noctambules 2019 – antimuseum.com

Il agit au niveau individuel, mais aussi au niveau collectif puisqu’une organisation, dans le sens le plus large, que ce soit un marché ou une entreprise, une administration, une armée ou un groupe, ne peut fonctionner que sur la base de croyances partagées.

C’est ce qu’explique Yuval Noah Harari dans son ouvrage Sapiens : ces croyances partagées que j’appelle dans l’ouvrage « modèle mental », c’est en fait la base de l’organisation.

C’est un système de valeurs en quelque sorte ?

Ce sont des croyances et des valeurs, certaines croyances ayant plus d’importance que d’autres, qui vont être constitutives de l’organisation. Par exemple quand Sony s’est créée, l’une des croyances fondamentales de Sony était que le progrès passait par la technologie et que la priorité de l’organisation était l’innovation technologique. En termes de valeur cette innovation technologique primait, par exemple, sur l’orientation client. Lire la suite

Transformation numérique : où sont passé·e·s les DG ?

transformation numérique
événement exceptionnel au G9+ : vismktg.info/G9Plus

La transformation numérique n’est plus un sujet neuf, il est temps de faire le bilan. Visionary Marketing présente en partenariat avec le G9+ un événement immanquable, une occasion unique de rencontrer de grands patrons qui témoigneront sur le digital. Après les effets de mode et les mots-clés à la mode, les premières vagues de transformation digitale ont eu lieu, dans tous les secteurs et quelle que soit la taille des entreprises. Toutes les structures, publiques ou privées, sont montées en maturité. Certaines d’entre elles sont même rentrées en phase d’accélération.

transformation numérique
Transformation numérique : mais où sont-il·elle·s passé·e·s ? Réponse le 21 octobre 2019
  • Comment les dirigeants vivent-ils cette accélération ?
  • Comment évoluent leur relation à l’incertitude ?
  • Comment hiérarchisent-ils leurs priorités ?
  • Quelles sont leurs grandes satisfactions, leurs échecs, leurs dilemmes, leurs craintes ?

Le G9+ pose la question : en transformation numérique, où sont passés les DG ?

Ce sont ces questions que l’Institut G9+, think tank de réflexion sur le numérique, posera 21 Octobre prochain à ses invités :

  • Hélène Chinal, DG de Capgemini Technology Services
  • Benoît Grisoni, DG de Boursorama
  • Sylvie Jéhanno, PDG de Dalkia
  • Michel Paulin, DG d’OVHCloud
  • Guillaume Pepy, PDG de SNCF
  • Alain Roumilhac, Président de Manpower France
  • Bénédicte Tilloy, Présidente de l’Institut des Métiers Orange et Partner Schoolab (ex DGA SNCF)
transformation numérique
événement ouvert à tous contre participation aux frais dans la limite des places disponibles

Lire la suite

Le management de transition révélateur de la transformation des métiers du marketing par le digital

Le management de transition est un sujet en plein essor et pourtant relativement méconnu du grand public et même de beaucoup de professionnels. J’ai découvert également, à la faveur d’une visite récente à EIM un des pionniers du secteur depuis 30 ans, que le marketing n’était pas en reste. Mieux encore, je me suis rendu compte que cet essor nouveau du marketing dans le management de transition trahissait une véritable évolution du métier du marketing, tiré par la transition numérique. Tous les détails dans cette interview « podcastable » de Guillemette Payen, associée chez EIM.

Le marketing n’est plus le vilain petit canard du management de transition

Il y a à peine six ans, je m’étais déjà intéressé au sujet au moment de la création de mon entreprise. Ma question portait sur la place du marketing dans le management de transition, ce qui avait suscité l’incrédulité auprès de mes interlocuteurs. En 2019, la question de l’importance du marketing au sein du management de transition ne semble plus aussi exotique.

Management de transition
Lentement mais sûrement le marketing fait son nid dans le management de transition

Un vivier de marketeurs, et notamment de marketeurs rompus à l’exercice du digital, est en train de se constituer dans les sociétés de management de transition. Certes, la proportion de missions destinées à ces sujets reste minime en comparaison des sujets plus traditionnels de direction générale ou de réorganisation et de fusion-acquisition.

Lire la suite

La question cruciale du coeur de métier à l’ère du digital

La question de savoir où est son cœur de métier, et même de savoir quel est son métier tout court, est une question cruciale. En fait, vous ne me croirez peut-êre pas, mais cette question m’accompagne depuis mes premiers pas dans une école de commerce, il y a de nombreuses décennies (le directeur de ladite école était un inconditionnel de la diversification comme panacée managériale, ce qui lui valait quelques passes d’armes avec les inconditionnels de la doctrine inverse, dans un débat aussi stérile que vain : il n’y a pas de panacée managériale).

La question du coeur de métier est cruciale et éternelle

C’est vous dire que cette question du cœur de métier, de la diversification et d’une diversification raisonnable, est au centre des préoccupations des managers depuis la nuit des temps. Dans les années 80, sous l’impulsion de Michael Porter, cette notion de différenciation et de diversification par la transformation (ou les rachat) était déjà très présente.

coeur de métier
Au sommaire des Echos le 07/10/2019 ce billet qui décrit la nouvelle stratégie d’Uber. Début d’une nouvelle aventure ou début de la fin ? A savoir que les auto entrepreneurs d’Uber a été requalifiés en salariés en Californie. Un pivot est nécessaire. Mais aussi loin de leur coeur de métier (transport), même sur un marché aussi porteur … à suivre.

En fait, c’est une question éternelle : dois-je continuer sur le même métier, quitte à me retrouver un jour sur un marché déclinant ? Dois-je au contraire créer un autre marché à côté du mien ? Comment faire en sorte que je ne me marche pas sur les pieds ? Et comment faire en sorte également que mes nouvelles initiatives voient le jour et aillent jusqu’au bout ?

Lire la suite