E-commerce B2B : le marketing de contenu est-il pertinent ?

E-commerce B2B et marketing de contenu font-ils bon ménage ? Ce sujet aussi original que d’actualité était au cœur de l’événement « Vers une nouvelle ère pour l’e-commerce B2B » organisé par notre client eZ Systems et  Ecommercemag.fr le 6 février dernier dans les salons de l’Hôtel Renaissance au Trocadéro.

e-commerce B2B
E-commerce B2B et contenus : un événement original organisé par notre client eZ Systems

Cette matinale, animée par Martine Fuxa, Rédactrice en chef E-commerce Magazine & Relation Client Magazine, a réunit des experts du marketing de contenu :

E-commerce B2B, un secteur en pleine expansion

Martine Fuxa a introduit cette matinée par des chiffres révélateurs de l’importance du e-commerce B2B :

« Le marché du e-commerce B2B pèsera 6,7 trillions de dollars d’ici 2020 dans le monde, soit deux fois plus que le BtoC. »

Frost et Sullivan

  • Selon la Fevad, l’e-commerce B2B pèse 18% du montant total des ventes aux professionnels, et devrait peser 24 % en 2020 ;
  • Porté par 4 millions d’entreprises et de professionnels, dont 95% sont des TPE de moins de 10 salariés, les perspectives de développement sont très importantes : le potentiel de croissance serait de +32% d’ici 2020.
Martine Fuxa – E-commerce Magazine

Lire la suite

Autopsie d’un SPAM du social selling à l’heure du RGPD

SPAM ? Vous avez bien dit SPAM ?!

Spam, spam spam! Disait un certain sketch (que vous retrouverez ci-dessous, réalisé par Spam Michael Spam Palin et Spam John Spam Cleese). Cela fait un moment que je râle contre les social casse-pieds. Mais voilà : je viens de recevoir le mail de trop, le smiley qui fait déborder le vase ( » Dernière tentative pour rentrer en contact avec vous 🙂 « ). C’est la dernière relance de John Doe*, qui est peut-être, sans doute même, un robot, même si son n° de téléphone est bien réel. Dans l’exemple suivant, j’ai changé volontairement le nom de la société et du casse pied en question.  Il est bien possible que si j’avais laissé le numéro de téléphone et son e-mail, cela lui aurait servi de leçon et qu’il s’en serait souvenu un bon moment. Mais on ne se change pas, l’éthique est très importante pour moi.

SPAM
Un adage dit que ce n’est pas parce qu’on a un clou et un marteau qu’il faut taper dessus …

Il n’en est pas de même pour tout le monde. En 2019, il n’est même plus question d’éthique, vu qu’il s’agit d’un règlement. Le règlement dit RGPD, pour lequel la moitié de la terre vous a déjà cassé les pieds jour et nuit depuis le mois de mai 2018 en vous répétant que, jamais au grand jamais, les choses ne seraient plus comme avant. Puisqu’on donne dans le smiley 😀

Mais c’était sans compter sur les social casse-pieds qui ne sont ni en manque d’outils ni de ressources. Je me suis donc livré à une petite analyse à chaud d’un message que j’ai ponctué de mes commentaires en bleu (pour éviter de mettre du rouge même si cela démanger).

*selon la formule consacrée les noms ont été changés

Lire la suite

Ne pas confondre modernisation digitale et transformation interne avec @leckofr

À l’occasion de l’évènement annuel organisé par Lecko, dans son superbe nouveau siège de la rue vieille du Temple, pour présenter son 11ème rapport sur l’état de la transformation interne des entreprises, j’ai pu interviewer son dirigeant, Arnaud Rayrole, comme à mon habitude.

Cette année j’ai trouvé le rapport encore plus riche que les années précédentes car d’une part le paysage a beaucoup évolué, et d’autre part, Arnaud a souligné une distinction essentielle : celle entre modernisation digitale et transformation interne des entreprises.

Cette grille de lecture offre des perspectives de compréhension de la digitalisation (le terme n’est pas neutre) des entreprises que beaucoup devraient apprendre à lire, alors que les rapports commencent à fleurir sur le décalage entre la réalité et les discours de comm.

Depuis 2005, Lecko accompagne en ligne, des organisations dans leur transformation interne. Selon eux, Le modèle organisationnel vers lequel tend l’entreprise pour être performante à l’ère digitale est agile et repose donc sur la collaboration. Mais pour atteindre cet objectif, il faut de la patience car la collaboration ne s’achète pas, elle se mérite.

Modernisation ou transformation digitale ?

Dans ce rapport, la distinction est faite entre transformation digitale et modernisation.
La modernisation consiste à introduire de nouveaux outils, sans changer de manière substantielle les pratiques des collaborateurs.
On peut par exemple utiliser la bureautique en ligne et continuer à éditer un document, le télécharger, l’envoyer par email, ce qui n’apporterait que très peu de gains par rapport aux pratiques historiques. Lire la suite

Qu’est-ce qu’un logiciel PIM et comment le choisir quand on est une PME ?

Qu’est-ce qu’un logiciel PIM et comment le choisir quand on est une PME ?

Qu’est-ce qu’un PIM, un Product Information Management System ?

PIM ? Kesako ? Un biscuit ? Pas du tout. C’est un Product Information System ou en français un système de GIP (Gestion Information Produits).

Bref, c’est un bidule informatique clé-en-main et la plupart du temps dans le cloud, qui va vous permettre de gérer vos bases de produits pour en générer une vue unique, quelle que soit le canal de sortie (boutique en ligne, catalogue imprimé, voire même magasin  ou borne interactive etc.).

En un mot comme en cent, le PIM est la colonne vertébrale du commerce en ligne ou non (mais avant tout en ligne), le système qui va garantir la qualité de vos données produits et la réussite de vos ventes, tout en limitant les erreurs et en optimisant la gestion.

PIM
Le PIM’s existe même en version SG pour les coeliaques (comme moi) – photo « ma vie de Coeliaque« . Mais il n’a rien à voir avec le PIM des marketeurs et e-commerçants …

C’est une brique indispensable du commerce en ligne quand on a des catalogues produits conséquents.

Pour cela, j’ai réalisé un guide simple et didactique sur le PIM à l’intention des PME, pour le compte [transparence] de notre client Capterra, une filiale de Gartner, qui propose un comparateur de PIM (et de bien d’autres logiciels) en ligne.

En prime, Visionary Marketing a également conçu cette infographie que vous pourrez télécharger afin de comprendre le PIM en un simple coup d’oeil.

Je sens déjà le front de nos marketeurs perler de sueur à la vue de ce nouvel acronyme barbare issu de l’imagination fertile de leurs confrères de la High Tech.

Il est vrai qu’ils ne sont jamais en reste pour inventer des termes que personne ne comprend. Quant au marketeur de la PME du Finistère (ou d’ailleurs)… Encore plus de perplexité car sur le terrain on n’a pas forcément le temps de se préoccuper de ce genre de choses.

Sans PIM, avec Excel, comment perdre du temps et de l’argent

Et c’est d’ailleurs comme cela qu’on en arrive à perdre beaucoup de temps, et d’argent, à maintenir ses bases de données produits à la main dans Excel.

Et ne riez pas, je l’ai vu faire dans une grande société que je ne nommerai pas, sur des catalogues de centaines de références, avec une grande complexité, qui plus est.

Quand j’ai vu cela j’ai alors fait développer un système, c’était il y a 10 ans, sous Symfony. Il permettait de charger la base automatiquement et réaliser les contrôles de qualité des données, les vérifications de dédoublonnage, d’éviter d’afficher des prix différents à deux endroits sur le même produit etc. Lire la suite

Les 4 étapes de la BI augmentée par les Big Data et l’IA

BI Big Data et AIJ’ai commencé à travailler dans le domaine des Big Data avec un grand acteur européen de la Business Intelligence (dont Visionary Marketing a conçu et démarré le blog et rédigé le premier livre blanc « du Big Data au big busine$$ »).

J’ai ainsi été confronté au combat entre BI et Big Data et pensais, à l’époque, que l’un et l’autre étaient liés et que les ingénieurs et ingénieurs commerciaux dédiés à la BI seraient comme des poissons dans l’eau dans le nouveau domaine des Big Data.

Mais sur le terrain, les résistances étaient nombreuses et parfois virulentes.

Depuis, en 5 ans à peine, les Big Data sont venues bouleverser le domaine de l’informatique décisionnelle et c’est cette histoire que nous raconte fort bien Gregory, Directeur Ventes et Marketing (CSMO) d’Invenis, une startup installée dans les superbes locaux de Station F.

Cependant, comme vous le verrez dans cette interview, l’intégration des deux disciplines n’est toujours pas terminée, et de grands progrès sont encore à réaliser pour faire en sorte que la barrière entre ces deux mondes s’estompe. Et c’est justement ce à quoi s’est employé Invenis et, au vu de la croissance de leurs équipes, avec un succès certain.

BI, Big Data et intelligence artificielle (IA) : quelques explications

La Business Intelligence (BI) ou en français, informatique décisionnelle, existe depuis le début des années 80. Cela s’est accéléré dans les années 2010, et de nouvelles technologies sont apparues auprès des entreprises ; les big data mais également l’intelligence artificielle.  Lire la suite