Comment les médias sociaux sont-ils utilisés par les entreprises en 2019 ?

Comment les médias sociaux sont-ils utilisés par les entreprises en 2019 ? Pour le savoir j’ai assisté à une conférence matutinale organisée par Hootsuite chez Wework le 17 septembre 2019. Je me suis inspiré des témoignages des entreprises invités à cette conférence, animée par Yann Dirheimer et Majda Chaplain, pour faire un bilan de cette utilisation. Yann Dirheimer a commencé par nous dresser un bilan assez précis de l’état des lieux des médias sociaux, dans la première partie de ce petit déjeuner Hootsuite. Il y a insisté sur le fait que désormais, la moitié de la population mondiale utilise les médias sociaux. On est donc bien loin des impressions négatives sur la soi-disant disparition des médias sociaux.

médias sociaux en 2019
Les médias sociaux sont plus que jamais une chance pour les marketeurs de 2019

Ceux-ci sont donc bel et bien au centre des relations entre marques et clients / consommateurs. Certes, mais cela ne veut pas dire que les choses n’ont pas changé, bien au contraire.
Lire la suite

Grande distribution et digital : un grand film d’horreur avec hémoglobine

grande-distribution-digitalLa grande distribution n’est pas épargnée par les changements. Même s’il faut nuancer, comme nous y invite Michel Edouard Leclerc sur son compte LinkedIn en rappelant qu’on prédit la mort de l’Hypermarché, les histoires d’horreur de la grande distribution à l’ère du digital sont légion.

Tout comme les petits commerces, que nous avons étudiés dans un précédent billet, celles-ci ne sont pas que les victimes du commerce en ligne. Il n’empêche que l’on peut néanmoins tirer un certains nombre de leçons des revers récents des grande surfaces.

Et pour décrire un film d’horreur, quoi de mieux qu’un scénario en version originale sur le musée des horreurs de la transformation digitale ? Voici donc celui que je vous propose sur le musée des horreurs de la transformation digitale de notre client (transparence) iRevolution.

3 histoires d’horreur de la grande distribution à l’ère du digital

3 histoires d’horreur de la grande distribution à l’ère digitale et un happy endLe digital pourrait faire un excellent monstre de film d’horreur, au regard de certaines entreprises qui subissent la transformation digitale : il n’a pas de visage, vous ne pouvez l’apercevoir, mais quand il vous touche, vous êtes déjà condamné. Lire la suite

KissKissBankBank : la plateforme de financement éthique a 10 ans

C’est en 2009 qu’est née la plateforme de financement KissKissBankBank. Vers 2007, Ombline le Lasseur, Adrien Aumont et Vincent Ricordeau se sont aperçu que des réseaux sociaux comme Myspace ou Facebook commençaient à fédérer des communautés. Celles-ci étaient très actives autours d’artistes ou de causes. L’idée qu’il a eu était donc de proposer à ces communautés de participer au financement de projets artistiques, sur une plateforme complémentaire à ces nouveaux réseaux.

plateforme de financement10 ans plus tard, ce sont 140 millions d’euros qui ont été collectés sur Kiss Kiss Bank Bank. Un petit montant par rapport à la finance traditionnelle, mais un grand bond en avant pour le financement participatif.

Il y a quelques semaines, nous nous sommes donc entretenus Vincent Ricordeau, co-fondateur et PDG de KKBB, dans la maison du crowdfunding, au 34 rue de Paradis dans le X ème arrondissement de Paris.

La plateforme de financement participatif Punk de la Banque Postale

Depuis 10 ans, KissKissBankBank et la banque postale sont partenaires, et la plateforme a été vendue au groupe La Poste. Pour la Banque Postale, ce rapprochement est l’occasion de moderniser son image auprès des jeunes. D’après Vincent Ricordeau, c’est d’ailleurs le coté Punk de la plateforme de financement qui les a attirés ; le but n’est donc pas d’absorber la start-up mais au contraire de lui laisser sa liberté et son identité.

KissKissBankBank
Projet de magazine d’illustration financé sur KissKissBankBank

Du côté de la plateforme digitale, en plus de l’apport économique, ce partenariat permet un déploiement de la marque sur tout le territoire français, avec l’installation de corners promotionnels dans les 2000 plus grands bureaux de poste. Lire la suite

Social selling or not social selling – Webinaire

Le social selling est-il une panacée ? Et surtout peut-on considérer qu’il fait le pont entre le marketing et la vente, dont on sait qu’ils sont les meilleurs amis du monde sauf quand ils ne le sont pas ?  Pour répondre à cette question, j’animerai un webinaire organisé par mon client Touch & Sell, pour lequel j’écris régulièrement sur ce sujet du marketing et de la vente depuis maintenant deux ans. Dans ce webinaire, je reviendrai sur les fondamentaux du social selling (et je poserai notamment la question rhétorique de savoir s’il se limite aux médias sociaux) mais surtout sur les fondamentaux de la vente. Pour cela je vais m’aider d’un petit livre noir qui s’appelle The little Black Book Of Connections  de Jeffrey Gitomer qu’on pourrait traduire façon approximative par « Petit livre du réseautage ».  À vos souris !

Social selling

Lire la suite

L’hémorragie du commerce de proximité au Royaume Uni (et ailleurs ?!)

Le commerce de proximité — et la distribution en général — aux prises avec le digital et la crise

La distribution souffre. Il suffit d’ouvrir les journaux, on en parle tous les jours, c’est un peu la panique avec toujours la même raison invoquée qui cache aussi un aveu d’impuissance : « résister à la vague de l’e-commerce« . Le récent pataquès qui a été créé par l’ouverture dominicale d’un magasin à Angers récemment, a été cependant l’arbre qui a masqué la forêt des nombreuses enseignes (plus petites) qui le font déjà à Paris régulièrement. Tout cela est un signe annonciateur de grands bouleversements à court terme.

Il suffit de savoir par exemple que le monde de la distribution emploie 200 000 caissiers·sières pour se douter que les choses vont arriver d’ici peu. Je ne dis pas d’ailleurs qu’il faut s’en réjouir et je me demande bien comment nous allons reclasser tous ces personnels. J’entends bien ici et là dire que les métiers de demain deviendront des métiers entièrement à valeur ajoutée, qu’il faut encore inventer… j’ai quand même quelques doutes.

Et pourtant, ces grands bouleversements, la distribution a eu le temps de les voir venir (ici il y a 12 ans). Les premiers essais réels de caisse automatique datent du début des années 90 aux États-Unis. Dès 1995 les magasins se sont mis à les tester en France, on ne peut pas dire que ce soit de la « nouvelle » technologie.

commerce de proximité au RU
Au Royaume Uni, le commerce de proximité souffre. Notamment, mais pas seulement à cause d’Internet

Au Royaume-Uni, la situation n’est pas bien plus florissante. Je me souviens des débuts du Web où les craintes les plus irrationnelles y circulaient sur « la future disparition du commerce de proximité (The end of the High Street en anglais) ».

Les maux du commerce et du commerce de proximité ne sont pas que le fait d’Amazon

Ce n’est pas arrivé … tout de suite. Mais ce n’est pas pour autant que la vague du changement n’a pas été violente, elle s’est simplement déplacée avec le temps car, on l’oublie souvent, en innovation aussi il faut laisser du temps au temps. Lire la suite